L'égalité : le combat de Daniel Dalin

Par 12/01/2022 - 18:31 • Mis à jour le 12/01/2022 - 16:15

Daniel Dalin, Président du Crefom, de passage en Martinique, partage son analyse sur la situation du territoire et le climat social tendu, que nous connaissons en ce début d'année.

    L'égalité : le combat de Daniel Dalin

Le Crefom,  Conseil représentatif des Français d'Outre-Mer a pour but de promouvoir les territoires ultra-marins et de défendre les valeurs du vivre-ensemble. Il est présidé, depuis juin 2019,  par Daniel Dalin.

A l'occasion de son séjour au pays, le martiniquais a participé à quelques rendez-vous officiels. Il était notamment présent à l'hommage rendu, samedi 8 janvier 2022, à Sainte-Marie, à Clarissa Jean-Philippe, cette policière d'origine martiniquaise, assassinée en 2015, par le terroriste Amédy Coulibaly. Il a également rencontré le préfet Stanislas Cazelles pour un déjeuner de travail sur des questions touchant les habitants des territoires ultramarins (continuité territoriale et mutations de fonctionnaires). Daniel Dalin a aussi échangé avec le président du conseil exécutif de la CTM Serge Letchimy.

Sur RCI, Daniel Dalin a notamment abordé ces 2 ans et demi de présidence du Crefom. S'il en tire un bilan mitigé, fortement impacté par la pandémie, il se félicite d'avoir maintenu le CREFOM "à flot". 

Cet organe ayant vocation à promouvoir et défendre les ultra-marins où qu'ils soient dans le monde, s'est aussi adapté à la crise sanitaire en gérant les dossiers au cas par cas:


C'est vrai que nous sommes intervenus beaucoup dans l'urgence sur des dossiers pour lesquels nous étions sollicités. Je pars du principe que si nous sommes sollicités, c'est que nous sommes reconnus. 

Une reconnaissance par les ultra-marins mais également par les pouvoirs publics. Daniel Dalin a rappelé que le Crefom est aussi un interlocuteur des instances nationales. Cependant, il a précisé que le Conseil représentatif n'a pas vocation à interférer dans la vie politique et sociale des départements d'Outre-Mer:


Charge des Crefom locaux, de repérer les dysfonctionnements, de travailler avec les pouvoirs publics, que ce soit à la CTM, que ce soit le président, le préfet, nous sommes un lobby.

Par ailleurs, Daniel Dalin a également dénoncé le manque de considération des gouvernements successifs pour les territoires ultra-marins.


Jusqu'à présent, tous les gouvernements nous ont toujours regardés de manière dédaigneuse en prenant des actions à l'encontre des populations. C'est pas normal que des problématiques de chlordécone existent toujours. Ce n'est pas normal qu'on ait voté une loi égalité réelle en outre mer et qu'elle ne soit pas appliquée ou très peu appliquée. Ce n'est pas normal que le taux de chômage des jeunes soit aussi élevé et si on compare par rapport à l'Hexagone, ce n'est pas normal.

Cependant, Daniel Dalin a tout de même invité les ultra-marins, jeunes et moins jeunes, à s'inscrire sur les listes électorale pour exprimer leur choix pour les prochaines élections présidentielles:


 le bulletin de vote est une arme