LGBT : "Les mentalités ont évolué"

Par 09/12/2015 - 16:18 • Mis à jour le 09/12/2015 - 16:18

La 13 ème conférence du tourisme et hospitalité Lesbien Gay Bi et Transexuel s'ouvre aujourd'hui mercredi à Fort Lauderdale en Floride, elle durera 3 jours et se clôturera ce vendredi.

    LGBT : "Les mentalités ont évolué"
La conférence a entre autres pour objectif de présenter les statistiques et les tendances de ce marché spécifique. En octobre au congrès du tourisme caribéen, l’américain David Paisley spécialiste du marché Lesbien Gay Trans et Bisexuel est intervenu sur les niches touristiques, et sur les opportunités orffertes par le marché. Il a notamment rappelé que ce sont des couples au fort pouvoir d’achat (2 salaires, et pas d’enfants pour la plupart) qui aiment sortir, dépenser, à condition bien sûr de se sentir acceptés et surtout en sécurité !

Avant de choisir une destination les LGBT consultent les sites internet d’évaluation et la façon dont sont traités les LGBT dans leur pays."J'ai mon compagnon depuis plus de 20 ans et à certains endroits nous sentons que nous pouvons nous tenir la main et à d'autres qu'il ne vaut mieux pas ! On évalue la sécurité d'une destination de deux façons : en regardant les commentaires sur internet sur le pays et aussi comment les homosexuels locaux sont considérés", a expliqué David Paisley.

En Martinique les LGBT viennent en toute discrétion. Les professionnels n’ouvrent pas le débat, sujet encore sensible dans la population. L'évolution vers un label gay friendly sur certains lieux et établissements prendra encore du temps... il y a certaines réticences.

"Je n'ai pas envie d'être marqué même si cela me fait plaisir d'avoir cette clientèle ! J'aurai tendance à dire que c'est une population comme une autre et je n'ai pas envie de marquer une différence", a indiqué Gilles Duplan le gérant de la Suite Villa, un hôtel situé aux Trois-Ilets.

"Les mentalités ont évolué"

Le label Gay Friendly sur certains lieux en Martinique serait une bonne chose, pour l’association de lutte contre l’homophobie Kap Caraïbe qui reconnaît quand même une petite évolution des mentalités. "Même si le problème de l'homophobie est toujours important en Martinique, on constate tout de même que les mentalités ont évolué depuis notamment le mariage pour tous. On a vu une certaine évolution des mentalités, les commentaires empreints de tolérance sont bien plus nombreux aujourd'hui", note Céline Faure présidente de Kap Caraïbe.

Audrey Ollon et Pascale Lavenaire