"Il faut former davantage ceux qui ont en main des livres sacrés" selon Antoine Maxime (A ciel ouvert)

Par 29/11/2015 - 23:15 • Mis à jour le 29/11/2015 - 23:15

Dans sa chronique dominicale du 29 novembre 2015, "A ciel ouvert", Antoine Maxime, au lendemain de l'hommage rendu aux victimes des attentats de Paris a eu sur RCI Martinique des mots justes et vigoureux pour dénoncer le fanatisme religieux et ceux qui le portent. Une réflexion qu'il a étendu à toutes les formes d'intolérance qui traversent nos sociétés aujourd'hui, y compris en période d'élection comme c'est actuellement le cas.

    "Il faut former davantage ceux qui ont en main des livres sacrés" selon Antoine Maxime (A ciel ouvert)
"Il faut former davantage les personnes qui ont en main des livres sacrés. Il faut que les prédicateurs de toutes les confessions soient de plus en plus formés et vigilants, (qu'ils) aient conscience de ce qu'ils transmettent à leurs fidèles, (qu'ils) se rendent compte de leurs responsabilités dans la manière de lire et d'apprendre à lire les textes dits sacrés qu'il ne s'agit pas d'interpréter dans n'importe quel sens".

Des propos entendus, dans "A ciel ouvert" ce dimanche 29 novembre 2015, de la bouche du chroniqueur de RCI Antoine Maxime. Des propos tenus en réactions aux déchainements de violences qui se sont abattus sur Paris au soir du 13 novembre dernier faisant 130 personnes tuées par des mains fanatiques.

Mais Antoine Maxime ne s'est pas contenté de mettre en garde contre le seul fanatisme religieux. Il appelle à nous interroger sur "les armes que nous utilisons dans notre quotidien, dans nos lieux de culte, dans nos prédications, dans notre langage, dans nos élections, et qui indique que nous instrumentalisons Dieu et les religions, ou les partis, chez nous, aujourd'hui comme hier pour juger l'autre, l'exclure, le rejeter, le mépriser et tuer physiquement ou moralement nos frères, nos proches" (...).
Et de conclure :
"il vaut mieux être les combattants pour l'amour si nous ne voulons pas que le monde ne devienne pas un enfer".



Antoine Maxime signe chaque dimanche matin à 6:10 sur RCI Martinique sa chronique "A ciel ouvert". Il est l'auteur d'un ouvrage paru aux éditions Karthala "De la Martinique aux vents du large, mes chemins de liberté".

Jean-Philippe Ludon
@jpludonrci