Attentats de Paris : Les hommages continuent

Par 17/11/2015 - 12:51 • Mis à jour le 17/11/2015 - 12:51

Les hommages aux victimes des attentats perpétrés dans Paris et non loin du stade de France (93) vendredi dernier se sont multipliés hier, lundi sur le sol martiniquais. A l'occasion de ce deuxième jour de deuil, c'était entre autres une manière de montrer que malgré la distance géographique, l'émotion est présente chez nous également.

    Attentats de Paris : Les hommages continuent
Visage grave pour certains, tête baissée pour d'autres... Les élèves des différents établissements scolaires de la Martinique - encadrés par leurs enseignants - ont rendu hommage ce lundi aux victimes des attentats qui ont éclaté en fin de semaine dernière à Paris. D'autres établissement rendront cet hommage aujourd'hui mardi. Les messages de paix prendront la forme d'une mise en scène; au séminaire collège par exemple, les élèves formeront le cercle de Paris avec la tour Eiffel à l'intérieur avec un côté bleu, l'autre blanc et enfin le dernier rouge. C'est le vice président du Conseil de vie Lycéenne qui a organisé l'événement. Il a également prévu de faire entonner la marseillaise aux élèves.

Bleu, blanc, rouge

Du côté du lycée Schoelcher, la communauté scolaire aura également une pensée pour les victimes de ces attaques sanglantes comme nous l'a expliqué Noémie, une lycéenne, même si elle précise que ce lundi déjà les élèves s'étaient concertés et étaient venus vêtus de T-shirts bleu, blanc, rouge dans l'idée de former un drapeau triclore. Les petits des écoles maternelles ont eux réalisé des dessins en hommage aux victimes.

Emotion palpable du côté des administrations

Une minute de silence a été observée dans la cour d’honneur de la préfecture à Fort de France en présence d'un peu plus de 250 personnes : les personnels de la préfecture, la police nationale ou encore quelques élus du département. Tous ont noté la présence de l’ex otage Thierry Dol. Dans la même émotion, tous ont rendu hommage aux victimes des attentats de Paris en compagnie du Préfet Fabrice Rigoulet-Roze

Thierry Dol qui n’a pas voulu s’exprimer a simplement lâché ces mots :« Je mets ma souffrance de côté pour me recueillir. Ce qui s’est passé est très grave ».

Audrey Ollon, Yvonne Guiln, Pascal Michaux