De plus en plus de Martiniquais veulent revenir vivre sur l'île

Par 25/02/2021 - 17:07
01/01/2020 - 00:00

Les Martiniquais de la diaspora sont de plus en plus nombreux à souhaiter revenir vivre sur l'île. Une situation largement due au contexte sanitaire, selon l'association Alé Viré qui les accompagne dans leur démarche.

    De plus en plus de Martiniquais veulent revenir vivre sur l'île
Conférence de presse de l'association Alé Viré aujourd'hui (jeudi 25 février) ©JD / RCI Martinique

Une augmentation des projets de retour corollaires au contexte sanitaire

Se rapprocher de la famille, veiller sur des parents âgés, opter pour une vie insulaire ou simplement le besoin de rentrer chez soi. Ce sont les principales raisons qui ont poussé 231 familles à rentrer en Martinique depuis la création de l'association Alé Viré, lancée par la sénatrice Catherine Conconne dans le but de faire revenir les forces vives sur l'île. Et déjà sept retours ont été suivis par l'association depuis le début de l'année 2021. 

La pandémie mondiale a ainsi accéléré la volonté de certains compatriotes de rentrer. L'association Alé Viré a notamment été très sollicitée en 2020. Six nouveaux partenariats ont donc été signés pour faciliter ces retours en augmentation : Pompière déménagement, la Bred, ou encore la Simar sont désormais aux côtés de l'association.

Le bailleur social a ainsi mis à disposition de l'association un logement qui pourra accueillir temporairement une à deux familles, le temps de son installation définitive en Martinique.

Une hausse du désir de revenir dont se réjouit Stephie Salpétrier, chargée de mission à l'association Alé Viré :

Cette année a confirmé la raison d'être et d'exister de notre association. Nous avons fait face à une explosion de projets de retour au pays.

Un développement digital

L'association s'est donc développée de façon digitale pour répondre aux demandes dans ce contexte de crise sanitaire, comme l'explique la chargée de mission :

Pour la première fois, notre journée dédiée au retour au pays s'est déroulée en format 100% digital. D'un côté, on avait une émulation générée par les nombreux projets de retour au pays et de l'autre on avait le Covid. Donc quoi qu'il en soit, il fallait recevoir le public et l'accompagner

Ainsi, une plateforme digitale verra prochainement le jour sur le site internet de l'association, pour permettre aux candidats au retour d'effectuer leurs démarches de façon fluide.

Tags