Covid-19 : vers une baisse du nombre de cas et un allègement des mesures ?

Par Karl Lorand 04/05/2021 - 13:34
01/01/2020 - 00:00
Martinique

L'ARS diffusera ce mardi après-midi les chiffres relatifs à l'évolution du nombre de cas de covid-19 en Martinique. Selon nos informations, l'épidémie a connu un important ralentissement au cours des 7 derniers jours. Le préfet doit s'exprimer sur le sujet ce jeudi.

    Covid-19 : vers une baisse du nombre de cas et un allègement des mesures ?

L'ARS devrait annoncer cet après-midi un nouveau ralentissement de la circulation du covid-19. La Martinique compterait entre 340 et 350 nouveaux cas au cours des 7 derniers jours, soit près de 290 cas de moins que la semaine dernière.

Le taux d'incidence serait légèrement en dessous de 100 cas pour 100 000 habitants, il était de 179 la semaine dernière. Les admissions en réanimation ont elles aussi fortement reculé même si le nombre de patients  au sein du service est toujours élevé. 24 hier encore.

En revanche le nombre de décès continue de progresser. Il est de 83 ce mardi, 8 de plus par rapport à mardi dernier.

Des nouvelles globalement encourageantes qui pourraient convaincre le préfet d'alléger les mesures de restriction en vigueur depuis la fin du mois de mars et la mi-avril.

Le décret prévoyait la fin du confinement au 9 mai. L'allègement des nouvelles mesures pourrait intervenir donc à partir de lundi prochain

Ces allégements devraient signifier la fin de l'attestation en journée et l'ouverture de certains commerces dit non essentiels En revanche, le couvre-feu devrait être maintenu. À 19 heures ou à 22 heures ? La question serait encore à l'étude au niveau de l'autorité préfectorale.

Pour les restaurants et les salles de sport, il faudra sans doute attendre encore un peu. Le niveau de circulation du virus restant au dessus des seuils d'alerte.

Tous ces points seront clarifiés jeudi après-midi 16 heures, lors de la prise de parole de Stanislas Cazelles. Pour rappel, le préfet à fixer l'objectif à 200 cas hebdomadaires soit un taux d'incidence de 50 cas pour 100 000 habitants. On en est encore loin.

Tags