Zone de dégazage passif : "l'activité de la montagne Pelée a changé", selon l'OVSM

Par 20/02/2021 - 08:20
01/01/2020 - 00:00

Le bulletin hebdomadaire (12 au 17 février 2021) de suivi de l'activité de la montagne Pelée indique que le nombre de séisme d'origine volcanique a encore diminué.

    Zone de dégazage passif : "l'activité de la montagne Pelée a changé", selon l'OVSM

La sismicité d’origine volcanique a diminué dans la dernière semaine. Aucun des séismes observés n’a été ressenti par la population.

Entre le 12 février et le 19 février 2021, l’OVSM a enregistré au moins 2 séismes de type volcano-tectonique de magnitude inférieure à 1, avec un séisme localisé à environ 13 km de profondeur sous le niveau de la mer. Cette sismicité de type volcano-tectonique, caractérisée par des signaux de hautes fréquences, est associée à de la micro- fracturation dans l’édifice volcanique

C'est la deuxième semaine consécutive que l'activité sismique sous la Montagne Pelée enregistre une baisse. La semaine dernière, seuls 6 séismes avaient été comptabilisés contre 73 la semaine précédente.

"Lors des phases de réactivation volcanique, il est fréquent que des périodes de plus forte activité sismique alternent avec des phases de sismicité plus faible. La sismicité d’origine volcanique reste clairement au-dessus du niveau de base moyen enregistré entre le 1er janvier 2015 et avril 2019 (date du début de son
augmentation)"
, rappelle sans cesse l'Observatoire Volcanologique et Sismologique de la Martinique, depuis le passage en vigilance jaune du massif volcanique de la Pelée.

D'autant plus qu'une zone de végétation fortement dégradée, brunie, et morte, est toujours observée sur le flanc sud-ouest de la Montagne Pelée, entre la haute rivière Claire et la rivière Chaude, au-dessus de leur confluence.

Cette semaine Fabrice Fontaine, directeur de l'OVSM, expliquait le phénomène sur les antennes de RCI.

Les mesures de dioxyde de carbone sont au dessus des valeurs naturelles. Cela montre que l'activité de la montagne Pelée a changé. Nous ne sommes pas du tout à un stade où il y a des fumerolles mais même si c'était le cas, on aurait pas forcément une éruption imminente

Le directeur de l'OVSM prend l'exemple de la Soufrière en Guadeloupe sur laquelle des fumerolles sont présentes depuis plusieurs années et où "malgré tout une éruption n'a pas eu lieu".

Tags