Magalie Méjean : Appel "solennel et insistant" du procureur à l'auteur d'un courrier anonyme

Par 22/01/2016 - 22:19 • Mis à jour le 22/01/2016 - 22:19

Le procureur de la République de Fort-de-France Eric Corbaux a lancé vendredi 22 janvier 2016 un "appel solennel et insistant" à l'auteur d'un courrier anonyme relatif à l'affaire Magalie Méjean. Cette randonneuse, originaire de Caen, portée disparue en décembre 2013, avait été retrouvée sans vie, le 23 janvier 2014 en contrebas d'un sentier de randonnée à Basse-Pointe.

    Magalie Méjean :  Appel "solennel et insistant" du procureur à l'auteur d'un courrier anonyme
Rebondissement dans l'enquête sur la mort de Magali Méjean. Il fait suite à un courrier anonyme reçu à la Saint-Sylvestre dans la boîte aux lettres de la gendarmerie de Basse-Pointe.

C'est dans cette commune cotière du nord-atlantique que le corps de cette jeune randonneuse, originaire de Caen (Calvados), avait été retrouvé sans vie en contre-bas d'un sentier de randonnée, le 23 janvier 2014, soit plus d'un mois après sa disparition.

Cette annonce a été faite, ce vendredi après-midi, 22 janvier 2016, lors d'un point de presse au palais de Justice de Fort-de-France par le procureur de la République Eric Corbaux accompagné du lieutenant-colonel de gendarmerie Stéphane Rideau, commandant de la section de recherche de Fort-de-France.



Ce courrier anonyme a été reçu le 31 décembre 2015 à la gendarmerie de Basse-Pointe, soit 17 jours après la publication d'un appel à témoin de la gendarmerie de la Martinique.

Cet appel à témoin avait été lancé avec l'autorisation du juge d'instruction deux ans date à date après la disparition le 17 décembre 2013 de Magalie Méjean.

Les enquêteurs tablaient alors sur l'éventualité du retour en Martinique de randonneurs susceptibles d'avoir été témoins de faits liés à la disparition de la jeune femme, deux ans auparavant. La période de décembre étant celle durant laquelle de nombreux touristes reviennent sur l'île en vacances pour s'adonner à la randonnée.

Reste que le procureur a été très peu disert sur le contenu de ce courrier. Tout juste, sait-on, qu'il revêt "un intérêt certain" et que son auteur doit en dire davantage pour "aider à la manifestation de la vérité".
Le procureur sera-t-il entendu par l'auteur de cette lettre anonyme ? En tout cas, Eric Corbaux l'espère en donnant à cette personne les coordonnées (ci-dessous) pour répondre à cet appel solennel et insistant.

Jean-Philippe Ludon
@jpludonrci

Voici les coordonnées données par le procureur à l'auteur du courrier anonyme :
Gendarmerie : 0596 57 09 31 ou 0696 35 76 47
Cabinet du doyen des juges d'instruction M. COLOMBET
3ème étage
Palais de Justice
35 boulevard du Général de Gaulle
97200 Fort-de-France.