Le gérant d'un restaurant affirme être victime de harcèlement par les autorités

Par 01/03/2021 - 17:36
01/01/2020 - 00:00

Luc Labonne, artiste et gérant du restaurant "Le Vieux Foyal" à Fort-de-France, s'estime victime d'intimidation et de harcèlement de la part des autorités. Bravant l'interdiction d'ouvrir durant les confinements, il s'est refusé à la fermeture administrative imposée à son établissement et mentionne des tentatives régulières d'intimidation.

    Le gérant d'un restaurant affirme être victime de harcèlement par les autorités
Luc Labonne, artiste et gérant du restaurant "Le Vieux Foyal" à Fort-de-France ©YG / RCI Martinique

Luc Labonne s'était présenté comme porte-drapeau des restaurateurs résistants face aux mesures restrictives de l'Etat pendant les confinement. 

Durant cette période, le gérant n’avait pas respecté l’arrêté préfectoral obligeant les restaurants et autres lieux assimilés à fermer. Son établissement a alors fait l’objet d’une fermeture administrative, ce qu’il n’a pas non plus respecté. 

Aujourd'hui, le restaurateur en subit le revers de médaille, puisqu'après avoir été placé en garde à vue, il est convoqué devant le tribunal judiciaire le 22 avril prochain. Il avait ouvert son établissement malgré la fermeture administrative dont son restaurant faisait l'objet. 

Selon Luc Labonne, les actes dont il a été la cible sont des tentatives d'intimidation régulières :

J'ai eu la surprise en décembre de voir mon appartement saccagé, la porte défoncée. Les forces de l'ordre ont demandé au SDIS de défoncer la porte. Et de manière régulière, une trentaine de policiers venait dans mon établissement, à faire fuir mes clients. Puis ils m'ont convoqué au commissariat et mis en garde à vue.

Au total, une dizaine de fermetures administratives de restaurants et lieux assimilés ont été appliquées sur tout le territoire. 

Tags