Le BTP toujours à la peine

Par • Mis à jour le 11/08/2016 - 17:05

Selon la lettre de l'Institut d'Emission des Départements d'Outre-mer (Iedom) publiée le 28 juillet 2016, le secteur des bâtiments et travaux publics peine à la se reconstruire. Les ventes de ciment reculent de 3,8% sur six mois au premier semestre 2016. Une diminution qui confirme les craintes des professionnels même si il existe des raisons d'espérer.

    Le BTP toujours à la peine
Le secteur du BTP est bien à la peine. La lettre de l'Iedom publiée le 28 juillet 2016 confirme la lecture des professionnels du secteur. Dans ce document on apprend que les ventes ciment diminue de 3,8% sur six mois et de 4,3% sur un an.

Ce fléchissement de la courbe des vente est générée principalement par la baisse des achats en vrac. "La diminution est plus prononcée pour les ventes de ciment en vrac, généralement destinées aux grands chantiers. A 63 187 tonnes à fin juin, elles sont en repli de 6,2 % par rapport au précédent semestre", analyse l'Iedom.

Les ventes de ciment en sac amortissent quelque peu la chute. Réservée en général aux constructions privées, la distribution de ce format progresse de 3,5% sur six. Une hausse à relativiser puisque les ventes restent inférieures de 3,4% par rapport au volume écoulé un an plus tôt.

Ce constat chiffré rejoint celui fait par les professionnels du secteur en avril et en mai. Après une campagne d'affichage choc, les entrepreneurs du BTP avaient manifesté leur colère sur les routes. À la suite de ce mouvement d'humeur, les engagements pris par Alfred Marie-Jeanne, président du Conseil Exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique avaient apaisé la situation.

De l'espoir pour le second semestre 2016

"Cette diminution des ventes de ciment confirme le discours que nous tenons depuis bien longtemps. À savoir que le BTP s'enfonce dans la crise", constate Christian Louis Joseph est le secrétaire général su syndicat des entrepreneurs en bâtiment. "Peut être que l'un des facteurs du marasme que nous avons connu c'était le temps qu'allait prendre la nouvelle collectivité pour se mettre en ordre de marche. Apparemment c'est aujourd'hui fait. Il y a des appels d'offres qui sont lancés par la CTM avec des ouvertures de pli prévues pour le mois d'août et le mois de septembre" , ajoute-t-il cependant.

Une idée partagée par l'Iedom. "La tendance pourrait toutefois s’infléchir sur la seconde moitié de l’année", observe ainsi l'institution. "Le Conseil départemental de l’habitat et de l’hébergement (CDHH), instance de la CTM [...] a validé le plan de programmation 2016 de construction de logements sociaux, dont l’objectif est de financer 900 logements locatifs sociaux (LLS) sur l’année, dont 198 logements locatifs très sociaux (LLTS) (contre 663 LLS/LLTS en 2015)", indique l'Iedom.

Karl Lorand et Jean-Marc Pulvar