Incompréhension sur le tournage de la série Tropiques Criminels, après l'annulation de la subvention de la CTM

Par Karl Lorand et Fanny Marsot 06/05/2021 - 14:16
01/01/2020 - 00:00
Martinique

Une majorité d'élus de la CTM a voté contre l'allocation d'une aide de 500 000 euros pour le tournage de la série de France 2, Tropiques Criminels. Chez les intermittents du spectacle qui opèrent sur la production, c'est l'incompréhension.

    Incompréhension sur le tournage de la série Tropiques Criminels, après l'annulation de la subvention de la CTM

Nous ne comprenons pas cette décision quand on sait que la moitié de l’équipe de tournage est constituée de martiniquais qualifiés occupant des postes à l’écriture du scénario, à la mise en scène, à la régie, à la vidéo, au son, à la lumière, à l’électricité, à la machinerie, à la décoration, aux costumes. C’est aussi chaque année, une quarantaine de comédiens locaux et une centaine de figurants payés.

Voilà ce qu'écrivent les professionnels de l’audiovisuel et du cinéma Martiniquais engagés sur le tournage de la série Tropiques Criminels Saison 3.

Ils estiment être les grands perdants de la bataille politique qui s'est jouée hier à la CTM. Des élus du bloc majoritaire notamment des proches de Jean-Philippe Nilor se sont opposés au renouvellement du financement de la production de la série diffusée sur France 2 (4,7 millions de téléspectateurs en avril 2021).

Ces conseillers territoriaux ont jugé que les fonds publics ne profitaient pas suffisamment aux artistes martiniquais et que le titre de la production entachait l'image de la Martinique.

Le dossier avaient pourtant eu l'aval du conseil exécutif de la CTM.

Les élus se sont appuyés sur un courrier anonyme qui critiquait avec virulence la série. Mais ce jeudi matin, sur le plateau de tournage, les professionnels locaux font savoir qu'ils s'inscrivent en faux par rapport à cette missive.

Nous, Technicien(ne)s, Comédien(ne)s, Figurant(e)s et Prestataires Martiniquais(ses), engagés sur le tournage de la saison 3 de Tropiques Criminels,  condamnons fermement  les propos tenus par un certain Collectif d’Artistes, Comédiens, Acteurs et Techniciens de la culture, dans lequel nous ne nous reconnaissons pas. Lettre, de surcroît anonyme,  publiée il y a quelques jours à l’encontre de l’aide financière accordée par la CTM pour les 2 premières saisons de la série sur lesquelles la plupart d’entre nous étions déjà employés. 

Selon ces professionnels, le tournage garantissait un réservoir de plus de 624 heures de travail effectuées en 4 mois. Une aubaine dans le contexte de crise sanitaire actuel mais aussi dans un contexte plus global d'absence de projets d'envergure dans le secteur cinématographique en Martinique.

"Depuis des années, il n'y a pas de grosses productions en Martinique. Ce que Tropiques Criminels apportait c'était trois ans de stabilité pour les intermittents du spectacle", remarque Thierry Voltigeur, électricien cinéma.

Les élus qui ont voté contre l'attribution de cette subvention ont assuré que la somme servirait à financer des productions purement locales. Du côtés des professionnels ont fait remarquer que les projets existent et qu'ils sont rarement financés. On attend donc de voir ce scénario se matérialiser.

 

Tags