Covid-19 : déception des restaurateurs contraints de fermer leurs portes

Par Lola-Jeanne Cloquell et Peggy Saint Ville 30/03/2021 - 17:10
01/01/2020 - 00:00
Martinique

De nouvelles mesures ont été annoncées par le préfet aujourd'hui (mardi 30 mars) pour contrer l'accélération de l'épidémie de Covid-19. Parmi elles, la fermeture des restaurants jusqu'au 19 avril, qui suscite la déception des premiers concernés.

    Covid-19 : déception des restaurateurs contraints de fermer leurs portes
Restaurant Little Home au Lamentin ©PSV / RCI Martinique

Une situation difficile

Les gérants de restaurants et de bars ont appris une nouvelle âpre cet après-midi. Parmi les mesures annoncées par le préfet, celle de la fermeture de leurs établissements, midi comme soir, est diversement accueillie. Pour certains, il s'agit d'une forme d'acharnement contre la profession, comme le soutient Claude Almon, gérant de Little Home et du Sweety Café au Lamentin :

Je sais bien que la situation est difficile, mais pourquoi nous fermer nous et pas les autres ?

Les restaurateurs accusent en effet le coup d'une situation économique très tendue, et se résignent une nouvelle fois à respecter ces mesures restrictives. C'est ce qu'indique Magin, président de l'association des restaurateurs de Martinique :

Bien sur que nous sommes inquiets. Beaucoup d'entreprises sont au bord de la faillite : un restaurateur sur deux est en cessation de paiement. Le préfet ordonne des mesures, on les respectera, mais nous allons nous battre pour obtenir les aides légales dont on a besoin pour maintenir nos emplois et nos établissements

Stéphane Magin Comtesse du Barry
Stéphane Magin, président de l'association des restaurateurs de Martinique ©PSV / RCI Martinique

Vente à emporter et livraison ne conviennent pas à tous

Certes, la vente à emporter sera autorisée jusqu'à 19 heures, et la livraison sera également permise après cette heure. Mais cette solution n'est pas du goût de tous, comme l'explique le gérant de Little Home et du Sweety Café :

La livraison pour nous est très difficile, car je ne sais pas faire de livraison. Ce que je sais faire c'est accueillir mes clients, servir de belles assiettes. Mettre mes produits dans des boîtes, certains le font très bien, moi je n'arrive pas à le faire

Une situation difficile donc pour les restaurateurs de l'île, qui devront faire face à ces mesures jusqu'au 19 avril prochain.

Tags