3ème jour de grève sur le réseau de transport du Centre

Par 25/05/2022 - 18:22 • Mis à jour le 25/05/2022 - 15:49

Au troisième jour de mobilisation des salariés de la Société Rapide du Centre, le dialogue social a repris, mais il s’achève sur un constat d’échec.

    3ème jour de grève sur le réseau de transport du Centre
© RCI / Centre technique de la Trompeuse

Depuis lundi dernier, 23 mai, une partie des salariés de l’entreprise Rapide du Centre est en grève suite à l’échec des Négociations Annuelles Obligatoires (NAO). Un mouvement pour réclamer une augmentation de salaire et le versement de primes. 

Conséquence : hier, mardi 24 mai, la moitié des bus n’ont pas pu sortir du centre technique de la Trompeuse qui était bloqué, et une vingtaine de lignes ne sont toujours pas desservies aujourd’hui.

Ce matin, une réunion a eu lieu au centre technique de la Trompeuse avec les grévistes et le président de Martinique Transport. Si Fred Beauroy-Eustache, délégué syndical de la CGTM, tirait un bilan plutôt positif de cette rencontre, la reprise des NAO cet après-midi ne s'est pas déroulée aussi bien qu'il l'espérait ;

En effet, deux heures d’entretien n’ont pas permis de trouver un accord : le chef d’entreprise propose 2 % d’augmentation alors que les salariés en réclament 7. La direction affirme aussi ne pouvoir payer qu'un seul jour de grève.

La grève se poursuit donc avec son lot de perturbations prévisibles pour les usagers dans les jours qui viennent, comme en témoigne cet homme que Clara Vincent a rencontré hier, à Fort-de-France :

Je suis de Saint-Joseph, et il y a quelques années je travaillais ici, en ville, mais il y avait constamment des grèves. Donc depuis, j'ai trouvé un travail dans ma commune pour ne plus avoir à souffrir de ce genre de problèmes ! Malgré ça, quand je dois me déplacer à Fort-de-France comme aujourd'hui, je reste à la merci des grévistes !

Une mesure radicale, qui n'est cependant ni infaillible comme l'homme le reconnaît avec philosophie, ni à la portée de tous.

Tags