Covid-19 : une étude scientifique compare les durées de protection des vaccins

Par 19/08/2021 - 20:29

Alors que l’hypothèse d’une troisième dose de vaccin est de plus en plus souvent évoquée pour se prémunir durablement contre le Covid 19, une étude scientifique vient apporter son éclairage sur la question.

    Covid-19 : une étude scientifique compare les durées de protection des vaccins

Plus forte efficacité du Pfizer contre le variant Delta, mais déclin d'efficacité plus rapide

Les chercheurs de l’université britannique d’Oxford ont comparé l’efficacité du vaccin de Pfizer/BioNtech à celle de l’Astra Zénéca sur le variant Delta du coronavirus. Des différences notables ressortent de cette étude.

Déjà à l’origine du sérum Astra Zénéca, les chercheurs d’Oxford ont effectué des prélèvements sur plus de 700 000 personnes entre décembre 2020 et août 2021. Dis-huit mois pendant lesquels ils ont pu comparer la résistance face aux infections provoquées par ce variant Delta, connu pour sa dangerosité et sa capacité de transmission accrue.

Ces scientifiques ont constaté que le vaccin de Pfizer/BioNtech est plus efficace sur le variant que celui d'Oxford/Astra Zeneca, mais qu’en revanche, son efficacité décline plus rapidement.

Précisément, un individu ayant reçu sa deuxième dose de Pfizer un mois auparavant est 90% plus protégé qu'une personne non vaccinée. Ce chiffre tombe à 85% après deux mois, puis à 78% après trois mois. Pour l’AstraZénéca, les personnes sont protégées à 67% après un mois, 65% après deux mois et 61% après trois mois.

Même niveau de protection au bout de 4 à 5 mois de vaccination

Et au bout de quatre à cinq mois, le niveau de protection offert par les deux vaccins redevient similaire. Des niveaux de protection qui restent élevés, selon les scientifiques

Précisons que cette étude porte sur la protection globale face au Covid et non pas sur les formes graves nécessitant une hospitalisation.

Les Etats-Unis annoncent une troisième dose disponible à partir du 20 septembre

Si l'OMS précise que pour l'heure rien ne prouve qu'une troisième dose de vaccin soit nécessaire, les autorités sanitaires américaines ont d'ores et déjà annoncé hier que l'ensemble de la population aura accès à une troisième dose. Elle pourra se faire huit mois après l'injection de la deuxième, à partir du 20 septembre. 

Tags

À lire également