Eustase Janky, président de l'université des Antilles : "Ces nouveaux statuts mettent en place la loi"

Par 23/02/2021 - 20:23 • Mis à jour le 23/02/2021 - 20:04

La réforme des statuts de l'université des Antilles a été adoptée par le conseil d'administration ce matin (mardi 23 février). Une révision qui a soulevé des contestations, mais qui "met en place la loi", et qui permettra de "travailler" sans les discussions qui "freinent le développement de l'université", selon le président de l'université Eustase Janky.

    Eustase Janky, président de l'université des Antilles : "Ces nouveaux statuts mettent en place la loi"

Des nouveaux statuts qui "mettent en place la loi"

Cette révision prévoit notamment la fin de l'alternance de la présidence entre la Martinique et la Guadeloupe, la mise à l'écart de certaines instances consultatives, ou la fermeture de filières, comme les arts et spectacle en Guadeloupe.

Dans les deux îles pourtant, des mouvements de contestation contre cette réforme ont eu lieu ce matin sur les campus. Malgré tout, le vote a été favorable aux propositions du président de l'université. Pour Eustase Janky, ces changements vont permettre une gouvernance plus facile de l'université :

Cela signifie que le président pourra travailler, faire sa politique universitaire sans avoir de conflits et blocages. Ces nouveaux statuts mettent en place la loi. On n'a pas laissé place aux débats philosophiques en préambule, qui freinent le fonctionnement de l'université

Cela permettra au président de "travailler" sans les discussions qui, hors du cadre de la loi, "freinent le développement de l'université", selon ce dernier.

19 voix pour, 7 voix contre, et un malaise persistant

Cette réforme a donc été adoptée à 19 voix pour, 7 voix contre, et une abstention. Mais elle aurait subit quelques modifications auparavant. Certaines revendications des professeurs auraient ainsi été prises en compte, comme la réintroduction de la conférence des doyens, et le maintien de la notion d’équilibre entre les pôles. 

Un malaise est pourtant toujours palpable au sein de l'université. Demain matin, Aurélie Roger, doyenne de la faculté de droit et d'économie, ainsi que Frédérick Vigouroux, secrétaire général de l'administration des services universitaires et des bibliothèques, seront les invités de la rédaction de RCI pour en témoigner.

Tags