La canne en héritage, portraits de deux planteuses passionnées

Par Nicolas Ledain 18/04/2021 - 10:10
01/01/2020 - 00:00
Sainte-Rose

Dans le cadre de la rubrique Savoir faire et Faire savoir, RCI est allé à la rencontre de deux femmes planteuses de canne à sucre à Sainte-Rose. Antoinette Nabal est présidente de la CUMA Nouvel Essor et Marlène Canguio, ex-athlète multiple championne de France, ne connait pas la retraite et continue de gérer les terres familiales.

    La canne en héritage, portraits de deux planteuses passionnées

S'il y a un trait commun à ces deux femmes, c'est la passion. La passion d'une culture, emblématique et patrimoniale, qui peine pourtant à conserver sa rentabilité, celle de la canne à sucre. Arrivées toutes les deux par les hasards de la vie à la gestion de parcelles familiales, elles ont reçu la canne en héritage et elles défendent cette tradition avec amour et dévotion. 

Antoinette Nabal est aujourd'hui la présidente de la CUMA Nouvel Essor au sein de laquelle elle gère les aspects administratifs de la coupe et du ramassage jusqu'à l'usine de Beron, en plus de ses propres terres. Marlène Canguio a 79 ans bien assumés et tient fièrement les rênes de sa petite entreprise agricole, qu'elle n'aurait abandonnée pour rien au monde, avec l'esprit de l'athlète qu'elle a été et qui l'avait notamment menée aux Jeux olympiques de 1964.

 

Tags