La CNL-Guadeloupe revendique un siège au sein d'Eau de Guadeloupe

Par 15/01/2016 - 16:54 • Mis à jour le 15/01/2016 - 16:54

Pour la fédération de logement "CNL-Guadeloupe", avec 40 000 locataires représentés par son entité, il serait légitime d’obtenir un siège au sein d’ "Eau de Guadeloupe", le futur syndicat unique de l’eau.

    La CNL-Guadeloupe revendique un siège au sein d'Eau de Guadeloupe
En milieu de semaine, les associations de consommateurs ont manifesté leur volonté de siéger au sein du futur syndicat unique de l’eau, "Eau de Guadeloupe".

Ce vendredi 15 janvier 2016, c’est au tour de la fédération du logement "CNL-Guadeloupe" de faire entendre sa voix. Le propos est le même : les usagers doivent être, coûte que coûte, représentés au sein de ce syndicat unique.

Plus encore "Eau de Guadeloupe" ne peut pas être la seule affaire des politiques. La fédération ne conteste donc pas les démarches engagées par les autres représentants d'usagers ou de consommateurs.

Toutefois, Laurent Rousseau, son président revendique une légitimité à part entière. Au regard du nombre de locataires représentés par son entité, selon lui, "CNL-Guadeloupe" doit bénéficier d’un siège au sein du futur syndicat unique de l’eau.

"Nous représentons 40 000 familles dans le logement social (…) nous disons que nous avons notre mot à dire dans cette affaire et faut y siéger", a-t-il indiqué, ce vendredi 15 janvier, sur les ondes de RCI Guadeloupe.