Disparition de Manoël Maragnès: un squelette non identifié découvert

Par 21/01/2016 - 22:23 • Mis à jour le 21/01/2016 - 22:23

C’est l’une des affaires les plus mystérieuses de ces dernières années : la disparition d’un jeune étudiant en commerce fin 2013. Manoël Maragnès effectuait un séjour à Saint-Martin et n’a plus donné signe de vie depuis. De nouveaux éléments risquent de relancer l’enquête, en effet, les ossements d’un inconnu ont été retrouvés en partie hollandaise la semaine dernière.

    Disparition de Manoël Maragnès: un squelette non identifié découvert
(AUDIO)

La découverte a été faite il y a quelques jours au matin par un couple de randonneurs. Un squelette adulte pour l’heure non identifié, était dissimulé dans des buissons du côté de Cay Hill, plus précisément à Arlet Peters road. Immédiatement avertis, les policiers assistés des médecins légistes de Sint Maarten se sont rendu sur les lieux afin de procéder aux premières constations. L’enquête est depuis suivie par les autorités néerlandaises.

S'agit-il de Manoël Maragnès?

Les proches du jeune Guadeloupéen de 24 ans ont appris la nouvelle dans les journaux locaux. Maître Yannick Louis-Hodebar, avocat de la famille :



Contactez par notre rédaction, la gendarmerie de la partie française de l’île, est bien au courant de cette macabre découverte, aujourd’hui dans les mains de leurs homologues hollandais, mais rien ne permet à ce stade, de dire qu’il s’agit de Manoël Maragnès. Seule la coopération internationale permettra peut être d’en savoir plus sur cette triste affaire.

Communiqué de la famille de Manoël :

"Un journal a annoncé dans son édition du 12 janvier 2016 qu’un corps avait été trouvé par des randonneurs dans la partie hollandaise de l’île de Saint-Martin. Le journal émet l’hypothèse qu’il pourrait s’agir de notre fils Manoel dont nous sommes sans nouvelles depuis décembre 2013. Cette annonce nous laisse démunis. Et cela d’autant plus que la gendarmerie française, alertée par nos soins pour qu’elle prenne contact avec leurs homologues de Sint Marteen, doit faire diligence car elle détient tous les éléments techniques de vérification ( ADN, empreinte dentaire……). Nous intervenons auprès de la juge d’instruction de Basse-Terre chargée de l’affaire afin qu’elle tienne compte de ce nouvel élément et qu’elle effectue au plus vite les démarches nécessaires et urgentes auprès du parquet et de la gendarmerie de Saint-Martin. Toute lenteur, pour nous parents, après toute cette attente nous paraîtrait indigne et insupportable."

Rinsy Xieng