Blocages : les négociations ont repris au Vélodrome ce jeudi

Par 25/02/2021 - 10:03
01/01/2020 - 00:00

Les négociations ont repris au Vélodrome Amédée Détraux de Baie-Mahault à 9H30 ce jeudi matin. Les représentants des organisations professionnelles mobilisées depuis ce mercredi vont poursuivre les discussions engagées avec les représentants de l'Etat et les élus.

    Blocages : les négociations ont repris au Vélodrome ce jeudi

Les négociations reprennent ce jeudi au Vélodrome Amédée Détraux. Les discussions ont repris à 9H30 avec une prise de parole du Préfet de Région pour débuter. Alexandre Rochatte a tenu à replacer les choses dans le contexte notamment en abordant le contexte sanitaire qui se complique sur le territoire expliquant que les barrages pourraient avoir un impact sur les prochains chiffres du COVID. La réunion s’organisera sous la forme d’ateliers avec un traitement point par point et par secteurs d’activité. Le Préfet indique par ailleurs que certaines décisions relèvent non pas de lui mais de Paris et qu’aujourd’hui, tous les points ne pourront pas être traités notamment sur la partie des exonérations fiscales et sociales qui demandera une étude approfondie et donc des délais supplémentaires.

Ce jeudi, les représentants des secteurs d’activité sont présents toujours amenés par Jean-Yves Ramassamy  et José Gaddarkhan. Les représentants du Transport, des Taxis, des Marins-pêcheurs, du  BTP, de l' Événementiel et des Métiers de la bouche ont répondu à l'appel. 

velodrome
Arrivée Chalus
L'arrivée d'Ary Chalus 

 

 

Les élus ont eux aussi répondu présents à l'instar d'Ary Chalus, le Président de Région Guadeloupe, Josette Borel-Lincertin  la Présidente du Conseil Départemental, Cédric Cornet le président de la CARL, Guy Losbar, le Président de la CANBT, Thierry Abelli le Président de la CAGSC, Dominique Biras, représentant CAP Excellence, Jean Bardail, le président de la CANGT et les députés  Justine Bénin et Max Mathiasin. 

Contrairement à la réunion de la veille, la presse est autorisée à participer à la réunion mais aucune image ne pourra être prise durant les discussions sous peine d’exclusion de la salle.