Pompiers : des renforts pour faire face à la crise sanitaire

Par 13/08/2021 - 16:11 • Mis à jour le 13/08/2021 - 15:13

La semaine dernière, pas moins de 133 transports ont été effectués par les équipes des centres de secours, des sapeurs-pompiers et du SAMU vers les hôpitaux et les cliniques. Sur les seules dernières 24h, le SDIS a assuré pas moins de 50 transports COVID. Pourtant certains ne voient pas d'un bon œil l'arrivée de ces renforts.

    Pompiers : des renforts pour faire face à la crise sanitaire

Avec un taux d’incidence record de plus de 2000 cas pour 100 000 habitants, ce sont désormais tous les secteurs qui sont touchés par les contaminations et les secours qui sont débordés par cette situation sanitaire sans précédent. La semaine dernière, pas moins de 133 transports ont été effectués par les équipes des centres de secours, des sapeurs-pompiers et du SAMU vers les hôpitaux et les cliniques.

Sur les seules dernières 24h, le SDIS a assuré pas moins de 50 transports en lien avec une infection au virus. A titre de comparaison, la semaine, ce chiffre s’élevait à 82, preuve de l’augmentation significative du nombre de cas de COVID sur le territoire. Dans le même temps, les secours continuent d'assurer leur mission hors patients COVID. 

Dans un communiqué, le préfet et le président du conseil départemental indiquent que des mesures ont été prises au SDIS pour la gestion de ce nombre croissant d’interventions qui devrait encore s’accroitre dans les deux prochaines semaines. 31 sapeurs-pompiers volontaires de l’hexagone sont arrivés en renfort aux équipes locales ce mardi soir. Ils ont intégré différentes équipes de secours à travers l’archipel et prennent d’ores et déjà part aux interventions.

Ce renfort, "témoin de la solidarité nationale", vient appuyer le personnel hospitalier déjà mis à disposition des établissements dès le 11 aout selon eux. 

De nouveaux volontaires sont attendus ce vendredi dans différents centres de secours afin "de pouvoir prêter main forte aux sapeurs-pompiers du SDIS de la Guadeloupe fortement mobilisés pour la gestion de cette crise sanitaire inédite".

Un contexte social sensible 

Certains sapeurs-pompiers sont mobilisés depuis une dizaine de jours. Ils dénoncent l'obligation vaccinale pour leur profession et la mise en place du pass sanitaire. Ce jeudi, des pompiers se sont à nouveau mobilisés cette fois pour dénoncer l'arrivée de ces renforts. Selon eux, le SDIS de la Guadeloupe n'a pas besoin de renforts humains mais de moyens matériels. 

Dans leur communiqué, le préfet et le président du conseil départemental précisent "savent pouvoir compter sur l’esprit de corps qui caractérise les sapeurs pompiers".

Tags