"2 infirmiers pour 100 patients au CHU, ça n'existe pas", G. Cottelon

Par 08/09/2021 - 10:54 • Mis à jour le 08/09/2021 - 10:00

Dans un récent reportage d'RTL partagé également sur les réseaux sociaux, des soignants venus en renfort en Guadeloupe ont témoigné de leurs expériences. Ils y expliquent avoir vécu des heures insoutenables sans matériels pour assurer la continuité des soins. De son côté, la direction de l'hôpital réagi.

    "2 infirmiers pour 100 patients au CHU, ça n'existe pas", G. Cottelon

Antoine, infirmier au CHU de Tours venu en renfort au CHU de Pointe-à-Pitre pendant un mois a indiqué au micro d’RTL, qu’il n’avait jamais vécu une pareille situation auparavant en pointant du doigt un manque cruel de matériels à l’hôpital. 

De son côté, Gérard Cotellon, Directeur du CHU de Pointe-à-Pitre indique : "qu'il n'y a jamais 2 infirmiers aux urgences. Le minimum d'infirmiers qu'on puisse trouver aux urgences c'est 6. [...] pour la 4ème vague il n'y avait pas assez de prises murales pour pouvoir mettre tous les patients sous oxygène avec un certain nombre de bouteilles à oxygène pour compenser. C'était une situation catastrophique". 

Reportage ci-dessous : 

 

Pour rappel, le 20 août dernier, environ 400 soignants se sont envolés pour les Antilles pour prêter main-forte aux hôpitaux martiniquais et guadeloupéens, débordés par le Covid-19. 

Une raison de garder espoir

Même si la 4ème vague de l’épidémie reste très importante chez nous avec plus de 1200 nouveaux cas enregistrés entre le 30 août et 03 septembre dernier, le pic des hospitalisations est passé et cela grâce au confinement selon le Dr. Bruno Jarrige, responsable de la crise covid au CHU de Pointe-à-Pitre.  

Tags