Le confinement maintenu jusqu'au 19 septembre en Guadeloupe

Par 25/08/2021 - 18:11 • Mis à jour le 25/08/2021 - 18:06

Les premiers effets sont visibles sur les chiffres selon Alexandre Rochatte, cependant afin de tendre vers une stabilisation et une amélioration de la situation

    Le confinement maintenu jusqu'au 19 septembre en Guadeloupe

Ce mercredi, lors du point de situation sur l’épidémie de COVID-19, le préfet a annoncé que le confinement serait maintenu jusqu’au 19 septembre prochain. Alexandre Rochatte a expliqué que les premiers effets du confinement instaurés en deux étapes depuis le 5 et le 13 aout derniers sont visibles sur les chiffres, cependant afin de tendre vers une stabilisation et une amélioration de la situation.

Le préfet espère à l’issue de ce confinement, une diminution des taux d’incidence et des effets sur la tension dans les hôpitaux. Un nouveau point sera effectué d’ici à une quinzaine de jours, a ajouté Alexandre Rochatte qui précise que selon les chiffres, les mesures seront adaptées en conséquence.

Outre les mesures de restriction déjà en vigueur, l’accès aux plages sera déterminé par les maires selon le respect ou non des mesures sur leur territoire. Des arrêtés de restriction ont ainsi été pris à Sainte-Anne. Des mesures devraient également être instaurées à Port-Louis et à Saint-François indique le préfet.

Le confinement est pour l’instant bien respecté par la majeure partie de la population en Guadeloupe a rappelé le représentant de l'Etat. Toutefois, les contrôles vont être accentués le week-end prochain afin de s’assurer du respect de ces mesures. Tous les services de l’état et la police municipale seront mis à contribution.

Des dispositifs d'aides de l'Etat

Alexandre Rochatte a apporté des précisions sur le maintien de l’état d’urgence sanitaire dans l’archipel, expliquant que ce dernier permettait notamment la poursuite des dispositifs d’aides déployés pour les entreprises. Des discussions sont en cours avec les acteurs du monde économique pour adapter les dispositifs à leurs demandes spécifiques.

Ce mercredi, dans un communiqué commun, les acteurs du monde économique de Guadeloupe, Martinique et Guyane ont demandé un maintien et une adaptation des dispositifs d’aides mis en place depuis mars 2020. Une demande qui est également portée par le président du Conseil Régional de Guadeloupe et le président de la collectivité de Martinique.

Lors du point de ce mercredi, le préfet a précisé avoir aussi engagé des discussions avec les représentants des différents cultes en Guadeloupe au sujet de la tenue des cérémonies notamment funéraires et de la vaccination. Sur la demande, des services funéraires, les obsèques pourraient désormais se tenir également le dimanche.

Tags