Alain Plaisir : "Le vrai débat n’a pas eu lieu"

Par • Mis à jour le 09/12/2015 - 18:20

Un débat de fond. C’est ce qu’aurait souhaité Alain Plaisir, la tête de liste d’Alternative populaire et citoyenne. Selon lui, une thématique centrale n’a pas été abordée avant le premier tour : l’économie de production.

    Alain Plaisir : "Le vrai débat n’a pas eu lieu"
Ce mercredi 9 décembre, Alain Plaisir, la tête de liste d’Alternative populaire et citoyenne et le président du Comité Initiative Pour un Projet Politique Alternatif (CIPPA) s’est exprimé sur les ondes de RCI Guadeloupe. Il a déploré la bipolarisation de la campagne. Ary Chalus et Victorin Lurel auraient bénéficié d'une couverture médiatique plus importante que les autres candidats.

Il a également regretté un manque de débat de fonds."Le vrai débat n’a pas eu lieu", a-t-il indiqué. Pour Alain Plaisir, il s’agissait d’aborder une question essentielle lors de cette campagne. Celle de la mise en œuvre d’une économie de production.

Pour autant, il continue à défendre les propositions défendues par le CIPPA."(Elles) restent d’actualité (…) Il faut une activité de production pour faire reculer le chômage", a-t-il précisé. A en croire Alain Plaisir, la tenue de ces élections est fondée sur un jeu d’alternance :"C’est simplement un changement d’homme". Il ne donne donc aucune consigne de vote.