Sans permis, il s'en prend à des gendarmes en voiture banalisée

Par • Mis à jour le 08/06/2018 - 08:18

Un prévenu 26 ans était présenté en comparution immédiate ce jeudi devant la juridiction correctionnelle. Poursuivi pour conduite sans permis, il avait la semaine dernière frappé à coup de casque et mordu les militaires. A la base, un simple différend de circulation. Les agents étaient en civils et en voiture banalisée. L’homme a écopé de 6 mois de prison ferme.

    Sans permis, il s'en prend à des gendarmes en voiture banalisée

Martial Enrick, devait se rendre au travail dimanche dernier. Mais sa voiture en panne, il avait emprunté la moto de grosse cylindrée de sa copine alors qu’il ne dispose pas du permis pour ce type d’engin. Arrivé au niveau du rond point Hibiscus aux Abymes, il fait face à des embouteillages. Une voiture déboite devant lui, en tant que motard, qu’il n’est pas, il est outré par ce geste. Il s’énerve contre les occupants du véhicule, klaxonne, vocifère, sort même son portable pour suivre et filmer les personnes qu’il accuse de lui avoir grillé la priorité.

Un litige à propos d'une priorité

« Quand je l’ai vu arriver dans le retro, j’ai freiné, il avait largement la place pour passer sans aucun danger » a expliqué le gendarme à la barre. L’affaire aurait pu s’arrêter là, mais l’individu après les avoir suivi sur plusieurs kilomètres, s’en est pris verbalement au conducteur, ce dernier lui a pourtant signifié sa fonction et tenté de le calmer avec diplomatie. Rien n’y fait, le prévenu s’emporte, il est donc appréhendé manu militari non sans avoir frappé avec son casque et mordu tout en usant du juron national, résultat 3 jours d’ITT pour l’un des gendarmes. Vu ses antécédents de violences, le tribunal l’a condamné à 12 mois dont 6 avec sursis et plus de 1000€ de dommages et intérêt.