Régionales : Le Front National se veut un véritable parti d’opposition

Par 13/11/2015 - 17:01 • Mis à jour le 13/11/2015 - 17:01

Jeudi, Stéphan Viennet, le chef de file de la liste la Guadeloupe bleu marine a présenté son équipe et ses ambitions pour l’archipel à Jarry. Stéphan Viennet entend se positionner comme une force d’opposition.

    Régionales : Le Front National se veut un véritable parti d’opposition
Le Front National (FN) a donné le ton le jeudi 12 novembre, dans les locaux de sa permanence située à Jarry. Le parti a dénoncé la mauvaise gestion de la Région. A en croire ses membres, elle est désastreuse.

Ils pointent, entres autres, plus de 208 millions de dépenses injustifiées sur 10 ans et des frais de fonctionnement exorbitants. Alors, l’enjeu est simple pour Stéphan Viennet, la tête de liste de la Guadeloupe bleu marine et ses colistiers.

Il s’agit d’avoir 3 ou 4 représentants au sein de l’hémicycle régional."Il faut créer au sein de l’assemblée régionale une véritable opposition. Aujourd’hui, cette opposition n’existe pas. (La Région) est détenue majoritairement par les socialistes et le département aussi. Il n’a jamais été bon de réunir tous les pouvoirs dans une seule main", a indiqué Stephan Viennet jeudi.

Selon le quotidien France-Antilles, le FN entend, à la volonté d'assurer la sécurisation des établissements scolaires, de défendre un système de santé rénové ou une agriculture plus performante. En Guadeloupe comme en Hexagone, le Front National défend sa politique fondée sur la dénonciation du pouvoir en place.

Anaëlle Edom
@AnaelleE_RCI