Les gérants de "La Grande Muraille" condamnés

Par 09/10/2021 - 09:38 • Mis à jour le 09/10/2021 - 09:37

1 et 2 ans de prison avec sursis. Ce sont les peines auxquelles ont été condamné un gérant de restaurant et son épouse, jusque là placés sous contrôle judiciaire. C’est l’affaire de « la grande muraille », du nom de ce restaurant de cuisine asiatique situé à Jarry qui avait été contrôlé en septembre 2020 et fermé ensuite sur décision administrative. L’affaire a été jugée le 29 juin et le délibéré a été rendu cette semaine. Escroquerie, travail dissimulé, habitat insalubre, denrées non règlementaires, on y retrouve tout ce qui peut être reproché à un restaurant.

    Les gérants de "La Grande Muraille" condamnés

Tout est en effet parti d’un contrôle CODAF (comités opérationnels départemental anti-fraude). Contrôle qui avait abouti à la fermeture administrative de ce restaurant, la grande muraille. Non seulement les propriétaires ont été reconnus coupables d’avoir commercialisé des denrées non réglementaires (avec notamment des problèmes de stockage dans les chambres froides et des produits sans traçabilité), mais ils ont aussi été reconnus coupables de travail illégal d’étrangers, d’ aide à l'entrée a la circulation et séjour étrangers dans des conditions non compatibles avec la dignité humaine et d’escroquerie.

Pendant que le restaurant était fermé pour toutes les raisons précédemment évoquées, le couple a continué de recevoir des aides covid et a même déclaré à tort du chômage partiel. ce sont les impôts qui ont tiqué : Le couple a ainsi indûment touché 21 500 euros d’aides covid et près de 11 000 euros au titre de chômage partiel. 2 ans pour l’homme et 1 an pour la femme, voilà donc la peine de prison  avec sursis prononcée à l’issue de ce procès.

le couple devra évidemment rembourser le Trésor public, indemniser les victimes et a interdiction de gérer toute affaire durant trois ans. Il s’est aussi vu confisquer des sommes d’argent sur des comptes bancaires, et une voiture . La société la grande muraille a été condamnée à 20 000 euros d’amende en tant que personne morale. Société qui a depuis été liquidée selon nos informations.

 

 

Tags