Amour, drogue & violences : des conjoints condamnés

Par 26/02/2021 - 05:00
01/01/2020 - 00:00

Au tribunal correctionnel ce jeudi, deux affaires sortaient du lot puisqu'elles faisaient état de sentiments. Dans la première, un conjoint était poursuivi pour des violences au couteau sur sa compagne à Petit-Bourg en juillet dernier. Mais le couple s’est depuis remis ensemble malgré la brutalité de l'agression. Dans l’autre, une jeune femme devait répondre de transport de drogue, en récidive, au sein de la prison de Baie-Mahault, commis en novembre. Les prévenus ont tous deux écopé de 6 mois de prison avec sursis.

    Amour, drogue & violences : des conjoints condamnés

Que ne ferait-on pas par amour ? Une jeune femme de 21 ans, diplômée et travaillant en alternance, avait fin novembre introduit aux parloirs 10 pochons de cannabis, dissimulés dans ses vêtements. Elle avait demandé à se rendre aux toilettes, mais sentant le stratagème, les surveillants avaient par la suite fouillé les sanitaires et bingo ! La marchandise illicite y a été découverte cachée. C’était sur demande de son petit copain détenu a indiqué la mise en cause. Un inconnu lui avait remis les sachets la veille et son ami lui aurait expliqué au téléphone comment procéder. Déjà condamné à une amende l’an dernier pour des faits similaires, la prévenue n’a pas su répondre quand les juges lui ont demandé pourquoi elle avait accepté à nouveau. Ces agissements faits par amour, risquent surtout d’entacher son avenir à elle a rappelé le parquet. Le tribunal a prononcé 6 mois de prison assortis du sursis, dernier avertissement.

Dans le second dossier, un conjoint de 51 ans armé d’un couteau de cuisine avait brutalisé sa compagne à Petit-Bourg lors des grandes vacances. Les suites d’une dispute sur fond de soupçons d’adultère, il pensait qu’elle avait un amant. Il faut savoir que lui-même entretient une relation caché, mais n’accepte pas qu’elle fasse de même. La victime avait dû s’enfuir in extremis, poursuivie par l’individu en colère qui de surcroit avait sérieusement dégradé sa voiture, en brisant les vitres pour l’attraper. Depuis, ils se sont réconciliés et vivent à nouveau ensembles leur idylle. L’individu a lui aussi écopé 6 mois de prison avec sursis et obligation de suivre un stage de sensibilisation aux violences conjugales.

 

 

Tags