30 mois d'inéligibilité à l'encontre de Claudine Bajazet

Par 06/05/2021 - 13:40 • Mis à jour le 06/05/2021 - 13:39

La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques avait il y a quelques semaines rendu sa décision de rejet des comptes de campagne des élections municipales et communautaires de mars 2020. Le dossier avait ensuite été transféré au tribunal administratif de Basse-Terre, fin avril, qui vient de rendre sa décision : l'inéligibilité pour 30 mois de Claudine Bajazet. 

    30 mois d'inéligibilité à l'encontre de Claudine Bajazet

La question concernant le rejet des comptes de campagne des dernières élections municipales à Sainte-Rose de Claudine Bajazet était en suspend. Le Tribunal Administratif de Basse-Terre s'est penché sur la question le 29 avril dernier. Dans ses réquisitions, le rapporteur public avait demandé 3 années d'inéligibilité. La juridiction a finalement prononcé 30 mois d'inéligibilité à l'encontre du maire de Sainte-Rose. Claudine Bajazet a la possibilité de faire appel de cette décision devant le Conseil d'Etat, un appel qui rendrait suspensive cette peine. 

Rappelons que madame le maire de Sainte-Rose ne s'était pas présentée lors de l'audience du 29 avril mais elle était représentée par un avocat parisien en visio-conférence. Le tribunal avait mis, comme c'est régulièrement le cas, sa décision en délibéré sous quinzaine.

Tags