3 mois de prison avec sursis et 5000 euros d’amende pour Colette Koury

Par 13/11/2015 - 13:20 • Mis à jour le 13/11/2015 - 13:20

Jeudi 12 novembre, le tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre a reconnu coupable la présidente de la CCIG de "prise illégale d’intérêts par chargé de mission de service public". En 2010, elle aurait embauché une parente à un poste important.

    3 mois de prison avec sursis et 5000 euros d’amende pour Colette Koury
La décision est tombée le jeudi 12 novembre. Colette Koury, la présidente de la Chambre de Commerces et d’Industrie des Iles de Guadeloupe (CCIG) a été reconnue coupable de "prise illégale d'intérêts par chargé de mission de service public" par le tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre.

Elle a écopé de 3 mois de prison avec sursis et de 5000€ d'amende. En 2010, Colette Koury avait accordé un poste de responsable de communication à sa nièce.

Pourtant, la prévenue s'était défendue lors de son procès le 8 octobre 2015. Elle n'aurait jamais interféré dans le processus de recrutement.

Jeudi, Colette Koury et son avocat n'étaient pas présents lors du délibéré. Toutefois, la présidente de la CCIG a d'ores et déjà indiqué qu'elle fera appel de cette décision.