Zika : "C'est une connerie de surjouer le principe de précaution !"

Par 28/01/2016 - 18:57 • Mis à jour le 28/01/2016 - 18:57

La "sortie" de Marisol Touraine demandant aux femmes enceintes de différer leurs voyages aux Antilles n'a pas manqué de susciter de nombreuses réactions. Parmi les plus emblématiques, celle de la Fedom. Jean-Pierre Philibert, son président, estime qu'il ne faut pas que le principe de précaution conduise à un désastre touristique.

    Zika : "C'est une connerie de surjouer le principe de précaution !"
"C'est une connerie de surjouer le principe de précaution !
Ne rajoutons pas une crise sanitaire à une crise économique et sociale ! ".

Le patron de la Fédération des entreprises des Outre-mer (FEDOM) n'a pas fait dans la demi-mesure en réagissant aux déclarations de Marisol Touraine sur france Info ce jeudi matin (28/01/2016).

Après les autorités américaines la semaine dernière, les plus hautes autorités sanitaires françaises, par la voix de la ministre de la santé Marisol Touraine, ont donc recommandé aux femmes enceintes de"différer leurs voyages en Martinique, à la Guyane et dans les départements d’Outre-mer". La ministre a évoqué un"enjeu de santé publique".

A l'heure où le tourisme aux Antilles françaises est en pleine relance, les professionnels du tourisme redoutent qu'une telle déclaration n'affecte gravement la reprise de l'activité touristique.

"J’invite tous les touristes qui veulent aller dans nos territoires à prendre (simplement) des précautions". Certes, Jean-Pierre Philibert reconnaît que la ministre parlait essentiellement des femmes enceintes. Mais il craint que les visiteurs potentiels ne fassent pas de différences.

Depuis le jeudi 21 janvier 2016, la Martinique est placée au niveau 3 du programme de surveillance, d'alerte et de gestion des épidémies (PSAGE). La préfecture de Guyane a annoncé le passage du littoral en phase épidémique le 25 janvier 2016. Quarante-cinq cas ont été "biologiquement confirmés, et 160 suspectés dont quatre femmes enceintes" sur le territoire guyanais.

Qu’en-est-il en Guadeloupe ? A ce jour, deux cas de Zika ont été confirmés le 16 janvier dernier. Un point épidémiologique devrait livrer de nouveaux éléments sur l’étendue du virus dans l’archipel le vendredi 29 janvier.

C’est donc le principe de précaution qui prévaut. Et visiblement dans l'hexagone l’inquiétude grandit. Les autorités craignent que le virus s'étende à l’Europe où une dizaine de cas ont déjà été enregistrés. Les personnes contaminées sont principalement des cas non autochtones, pour l'instant.

Mais comment trouver un équilibre entre le principe de précaution et les mesures de protection ? La réponse semble être difficile à apporter. Reste un fait : depuis ce jeudi matin (28/01/2016), les déclarations de Marisol Touraine tournent en boucle sur l'ensemble des médias.

Anaëlle Edom
@AnaelleE_RCI