Les premières assises de la drépanocytose du 8 au 11 novembre en Guadeloupe

Par • Mis à jour le 07/11/2016 - 20:14

La Guadeloupe organise du 8 au 11 novembre les premières assises de la drépanocytose. Ces assises ont pour but d'informer la population sur les progrès scientifiques réalisés sur cette maladie.

    Les premières assises de la drépanocytose du 8 au 11 novembre en Guadeloupe
Confronter les idées, les expériences et sourtout faire le point sur la recherche, c'est l'objectif des premières assises de la drépanocytose. Les débats sur cette pathologie touchant un nombre croissant d'enfants se tiendront du 8 au 11 novembre 2016 en Guadeloupe.

Pour Marie-France Tirolien, la présidente de l'association Guadeloupe espoir drépanocytos, les Guadeloupéens ont besoin d'être informés sur les avancées scientifiques qui concernent cette maladie. "Nous avons besoin (...) des nouvelles sciences", assure-t-elle.

Mais, qu'en est-il de ces nouvelles techniques scientifiques ? Sur les ondes de RCI Guadeloupe, Marie-France Tirolien a présenté en quelques lignes l'une d'entre elles. Il s'agit de la nouvelle greffe de moelle osseuse : la greffe haplo identique.

Ce traitement consiste à remplacer le système hémato-immunitaire du malade en lui transférant les cellules soucheshématopoïétiques d'un donneur sain.

Concrètement,"les parents qui ont des enfants drépanocytaires sont AS et ce A qui est sain on peut l'utiliser pour soigner ces enfants", précise la présidente de Guadeloupe espoir drépanocytose.

Les premières assises de la drépanocytose auront lieu en présence de chercheurs du monde entier.

A.E avec José Phanor