Ecoles vandalisées, manque d'assesseurs : retard à l'allumage pour ces élections 2021

Par 20/06/2021 - 09:45 • Mis à jour le 20/06/2021 - 09:40

Cette nuit, des actes de vandalisme ont ainsi été perpétrés dans plusieurs écoles du Gosier et les opérations de vote n'ont pas pu débuter dans plusieurs bureaux de vote à Pointe-à-Pitre et aux Abymes 1 et 2, faute d'assesseurs et parfois même en l'absence de présidents.

    Ecoles vandalisées, manque d'assesseurs : retard à l'allumage pour ces élections 2021

Les opérations de vote ont débuté sans incident dans la plupart des communes ce dimanche matin à 8h. Mais dans certaines communes, elles se sont présentées sous de mauvais auspices. 

L'actualité sociale ou des rancoeurs peut-être liées aux récentes élections municipales semblent rattraper ce scrutin.

Cette nuit, des actes de vandalisme ont ainsi été perpétrés dans plusieurs écoles du Gosier dont l'école Kleber Moinet et l'école de Pliane. De l'huile de vidange a été déversée devant les classes et de la colle dans les serrures de plusieurs portes.

Le maire de la commune a indiqué avoir très tôt dépêchée une société privée sur les lieux afin qu'un nettoyage puisse être effectué avant l'ouverture des bureaux. A 9h ce dimanche, les opérations n'avaient néanmoins pas pu démarrer dans ces écoles vandalisées.

A Sainte-Anne, un mouvement initié par le collectif de l'eau de Maudette a conduit à une ouverture retardée dans le bureau n°1 de cette section. 

Un manque d'assesseurs

Les opérations de vote n'ont pas pu débuter dans plusieurs bureaux de vote à Pointe-à-Pitre et aux Abymes 1 et 2, faute d'assesseurs et parfois même en l'absence de présidents.

Ainsi, le bureau de vote 1 de l'école Fernande Bonchamp de Pointe-à-Pitre consacré aux élections régionales était encore fermé aux électeurs peu avant 9h par manque d'assesseurs.

école Fernande Bonchamp

Un contexte sanitaire compliqué 

Ce dimanche, les élections départementales et régionales sont marquées par le contexte de pandémie. Des règles strictes sont en vigueur dans les bureaux afin de limiter le risque de contamination pour les électeurs et les équipes en place dans les bureaux de vote.

protocole sanitaire

Quelles répercussions sur le scrutin ? 

Ces incidents vont-ils se répercuter sur les résultats de ce scrutin ? L'avenir seul donnera une réponse à cette question.

Le loi prévoit une procédure en cas de manque d'assesseurs. Ces derniers peuvent être remplacés par des conseillers municipaux, dans l’ordre de la liste, ou par les électeurs présents sachant lire et écrire. Dans ce cas, on commence par le plus âgé s’il n’en manque qu’un, puis le plus jeune si deux sont nécessaires, puis par  le deuxième plus âgé et le deuxième plus jeune en cas de besoin. 

Tags