Un Plan Jeunes en Guadeloupe a été activé par le ministre

Par 08/12/2021 - 18:47 • Mis à jour le 08/12/2021 - 18:46

L'Etat n'entend pas perdre de temps. Il souhaite booster son Plan Jeunes en Guadeloupe très vite. On en sait un peu plus sur les 3 thématiques qui vont impulser et donner vie à ce Plan qui se veut ambitieux mais réaliste et porté sur des actions concrètes, viables et durables. Se Former et Travailler en Guadeloupe, bien Vivre en Guadeloupe, vivre Ensemble en Guadeloupe. 3 axes très forts.

    Un Plan Jeunes en Guadeloupe a été activé par le ministre
L'heure de se poser des questions est révolue. Il s'agit, maintenant, d'apporter des réponses. Mais pour cela, il a fallu, d'abord cibler des priorités. Lancé lors du récent passage du Ministre des Outre-Mers, Sébastien Lecornu, le Plan Jeunes en Guadeloupe a été activé par le Préfet qui réunissait les maires ou leurs représentants. 30 communes sur 32 avaient répondu à l'appel. 
 
A leurs côtés la Rectrice d'Académie, la Direction Générale de l'ARS et les services de la DEAL, de la DAC, de la DRAJES et de la DEETS. Ensemble, ils ont arrêté les modalités de consultation des acteurs locaux sur les besoins et les attentes de la jeunesse ainsi que sur les premières pistes de travail afin d'élaborer un Plan qui soit cohérent pour la Jeunesse Guadeloupéenne. Un consensus s'est porté sur 3 grandes thématiques :
 
* Se Former et Travailler en Guadeloupe : il s'agit là d'évoquer l'orientation, l'enseignement supérieur et la formation d'ordre général comme professionnelle et l'apprentissage; mais également les accès à l'emploi, à l'insertion professionnelle et à l'entreprenariat. 
 
* 2e thème : Bien Vivre en Guadeloupe : il s'agit ici d'accès au logement, de l'offre de mobilité et l'accès aux services dédiés de la Jeunesse.
 
* Enfin 3e axe : Vivre Ensemble en Guadeloupe avec un engagement à la citoyenneté et au pacte républicain, l'accès au droit, à la culture et au sport.
 
Ces groupes de travail seront réunis dès la semaine prochaine et devront remettre leurs conclusions et leurs propositions dès la fin de la semaine afin qu'elles puissent être étudiées par les services de l'Etat, les maires et les autres Collectivités concernées.  On pense notamment au Département, à la Région et aux EPCI.
 
Ces propositions feront ensuite l'objet d'une étude interministérielle par l'ensemble des Ministères concernés qui permettra de valider les actions retenues. Afin de poursuivre ce travail des instances de dialogue et de travail seront mises en place dès le début de l'année 2022. Chacun pourra intervenir dans cette construction pour contribuer à l'architecture de ce Plan grâce à une plateforme de consultation en ligne qui sera activée dès la semaine prochaine.
 
 

Tags