Les parents d'élèves mobilisés ont investi le carrefour giratoire de Perrin

Par 02/03/2021 - 07:53
01/01/2020 - 00:00

Après s'être installés devant le Rectorat aux Abymes, les parents d'élèves ont pris possession du carrefour giratoire de Perrin, situé à quelques centaines de mètres.

    Les parents d'élèves mobilisés ont investi le carrefour giratoire de Perrin

Ils avaient annoncé leur intention de se mobiliser ce lundi matin devant le Rectorat aux Abymes, les parents d'élèves de Guadeloupe ont tenu parole. Cependant, bloquer le carrefour giratoire de Perrin aux Abymes n'était pas prévu au programme mais ils l'ont également fait hier. Plusieurs dizaines de parents d'élèves de différents établissements élémentaires de l'île ont donc pris possession du carrefour giratoire de Perrin ce lundi en fin de matinée, perturbant la circulation et jusqu'à la fin de journée.

Un geste fort qui marquait ainsi leur opposition franche au port du masque rendu obligatoire pour les enfants scolarisés en écoles élémentaires. Les parents d'élèves particulièrement remontés qui ont vu un peloton de gendarmes prendre également possession du giratoire en début d'après-midi afin de calmer le jeu et tenter de réorganiser la circulation.

Après quelques heures de mobilisation et une pluie battante, en fin d'après-midi, le giratoire de Perrin a pu être libéré et la circulation a pu reprendre normalement.

Laetitia NUELLOU, parent d'élève et fondatrice du groupe Facebook " Non au port du masque obligatoire pour les enfants de 6 ans 971 " qui compte aujourd'hui plus de 2 400 membres inscrits en à peine deux semaines était de la mobilisation.

 

Des parents d'élèves déterminés

Les parents d'élèves réclament aujourd'hui le retrait pur et simple de cette mesure qu'ils jugent inapropriée voire dangereuse pour la santé des enfants. Ils sollicitent donc le Préfet de Région, Alexandre Rochatte afin qu'il prenne en considération leur requête. La Préfecture qui ne s'est pas manifestée pour l'heure. Une position qui agace du côté des parents d'élèves et de leurs soutiens. Dans leur viseur également la Rectrice d'Académie, Christine Gangloff-Ziegler qu'ils ont rencontré la semaine dernière et dont ils espéraient un retour concret qui a priori, ne serait jamais arrivé.

Des parents d'élèves qui n'hésitent pas à prendre pour exemple, la mobilisation du collectif des organisations professionnelles de la semaine dernière. Pour rappel, ils avaient bloqué plusieurs points névralgiques de l'île. Pour les parents d'élèves mobilisés, il est inadmissible que ce collectif obtienne l'attention de l'Etat et des résultats en 48 heures et réclament ainsi la même attention.

La mobilisation des parents d'élèves ne devrait pas faiblir. Les parents d'élèves et leurs soutiens l'ont annoncé hier, ils pourraient bien durcir le mouvement ce mardi, ce qui pourrait engendrer la fermeture de nombreux établissements scolaires dans l'île. Une initiative qui pourrait se greffer à la forte mobilisation initiée ce mardi par les organisations syndicales.