La Rectrice d'Académie condamne les dégradations et blocages

Par 18/11/2021 - 15:01 • Mis à jour le 18/11/2021 - 15:00

Dans un communiqué publié ce jeudi, la rectrice condamne les dégradations commises sur les établissements scolaires et les entraves à la libre circulation.

    La Rectrice d'Académie condamne les dégradations et blocages
image illustration

Depuis le 15 novembre, des barrages routiers érigés en différents points de la Guadeloupe entravent la circulation et rendent difficile voire impossible l’accès aux établissements scolaires. Certains établissements sont vandalisés : portail brûlé, huile de vidange déversée, détritus en tout genre obstruant l’entrée des élèves et des personnels ou pose de cadenas sur le portail d’entrée.

Elle indique que ces entraves à la circulation ou à l’accès des établissements sont inadmissibles alors même qu’aucun personnel de l’éducation ne s’est déclaré gréviste. Les élèves sont les premières victimes de cette situation. Alors qu’ils ont repris l’école en présentiel depuis un mois seulement, après les périodes de confinement, après les mouvements sociaux de l’an dernier, alors qu’ils subissent des fermetures ponctuelles liées notamment aux coupures d’eau, ils subissent de plein fouet les conséquences de ces nouvelles actions qui affecteront, une nouvelle fois, leur progression pédagogique et leurs apprentissages. 

Avant d'ajouter que l’école doit demeurer un bien commun que nous devons tous protéger, elle doit être une priorité pour toute la Guadeloupe parce qu’il s’agit de préparer l’avenir de ses enfants. La rectrice de région académique, Christine Gangloff-Ziegler condamne fermement l’ensemble des actes de vandalisme et les entraves à la circulation. Elle apporte son soutien à l’ensemble des personnels de direction et aux équipes éducatives mobilisés pour tenter de maintenir, parfois dans des conditions très difficiles, le service public de l’éducation nationale.

Tags