A Baie-Mahault, Sainte-Rose et au Gosier la dette par habitant a augmenté

Par 29/12/2015 - 20:42 • Mis à jour le 29/12/2015 - 20:42

Selon le classement publié par Le journal du Net, c’est la onzième année consécutive de hausse pour l’encours de la dette des communes françaises. Trois communes guadeloupéennes figurent dans ce classement

    A Baie-Mahault, Sainte-Rose et au Gosier la dette par habitant a augmenté
D’après les éléments du Journal du Net, trois communes guadeloupéennes se retrouvent dans le classement des villes où la dette par habitant a augmenté entre 2000 et 2014. Cela concerne les villes de plus de 20 000 habitants.

Baie-Mahault se retrouve à la troisième place du classement derrière les villes de Cergy (Haut de Seine) et d’Istres (Provence-Alpes-Côte d’Azur). Sainte-Rose est à la 19ème place de ce classement et Le Gosier à la 20ème place. La Guadeloupe est ainsi le deuxième département le plus représenté dans ce palmarès.

Toutefois, il faut relativiser ces informations. Pour cela, il convient de prendre en compte plusieurs critères : le montant de l’endettement par tête, la capacité de désendettement des villes et le niveau de la dette.

Par exemple, la dette par Baie-Mahaultien, même en ayant augmenté de 6 928%, entre 2000 et 2014, ne s’élève qu’à 607 euros. En revanche, elle est de 883 euros par Sainte-Rosien et 1534 euros par habitant du Gosier.

Quant à la capacité de désendettement, elle est de plus deux ans pour Baie-Mahault et pour Le Gosier de plus de dix-neuf ans, a indiqué le Journal du Net.