Laura Larifla et Manuel Louisor, les créateurs de cinémanioc.com sur le 7e art en Guadeloupe

Par • Mis à jour le 16/10/2016 - 15:16

Il est 7 heures et 5 minutes, dimanche 16 octobre 2016, quand je tombe sur ce tweet de la bloggeuse Mylène Colmar : "Cinémanioc, une histoire de Guadeloupéen (ultra) passionnés".

    Laura Larifla et Manuel Louisor, les créateurs de cinémanioc.com sur le 7e art en Guadeloupe
Il est 7 heures et 5 minutes, dimanche 16 octobre 2016, quand je tombe sur ce tweet de la bloggeuse Mylène Colmar : "Cinémanioc, une histoire de Guadeloupéen (ultra) passionnés".

https://t.co/zdjXn2PPzE, une histoire de Guadeloupéens (ultra) passionnés https://t.co/BRrIggneQt via @Mycho #cinéma #entrepreneur #Caraibe

— Mylène Colmar (@Mycho) 16 octobre 2016

Alors que les échanges avec un "twitto", la veille, sur le film de Jean-Claude Barny, Le Gang des Antillais m'interpelle encore, je décide de cliquer sur le lien publié par la bloggeuse, curieuse d'en savoir plus sur ces "Guadeloupéens (ultra) passionnés" par le septième art.

L'article a tout pour me tenir en haleine. Il présente des jeunes de ma génération, amateurs de cinéma et de série télés. Et la cerise sur le gâteau : ils viennent de l'univers du numérique et de l'audiovisuel.

Laura Larifla, et Manuel Louisor, âgés tous les deux de 29 ans sont les créateurs du site internet Cinemanioc.com. Un vrai bijou pour les aficionados du genre. Un outil plus qu'utile dans le paysage numérique antillais, guadeloupéen.

Si comme moi vous avez déjà dû soulever des montagnes pour avoir accès, sans trop de soucis, au programmation de salles de cinéma. Ce site est fait pour vous. Tout y est. Les horaires, les films, les salles et même les bandes-annonces y figurent. Un petit-rien qui fait la différence au regard des autres offres.

Ergonomique, à son usage, on peut pousser un bon ouf de soulagement. En résumé, finis les casse-têtes !

(Je ne m'attarderais pas sur le parcours de Laura et Manu, ni sur les détails de la création de leur site. Mylène Colmar le fait si bien. Et puis sur le web, la courtoisie veut que l'on renvoie au lien de l'article qui nous a inspiré. ou écrire parcours)

(VIDEO)

Il faut dire que ce papier m'a rendue très enthousiaste. J'étais si exaltée qu'après sa lecture, sans trop tarder, j'ai "Facebooké " et "Googlelisé" le nom des créateurs de cinémamanioc.com. Un réflexe de la génération Y dont je fais partie ?

Je l'avoue, j'ai commencé par Manu. Le visage du jeune homme me disait curieusement quelque chose. Sans doute, nous nous sommes croisés au lycée de Baimbridge, il y a quelques années. En parcourant son profil, l'envie me prend d'écrire un article sur ces jeunes et leurs passions du cinéma.

Mais, je m'interroge longuement. Vous lecteurs, allez-vous accrocher au sujet ? Ces questions me vient car dans mon entourage peu de personnes ont cette affection singulière pour l'art d'Hitchcock, de Spielberg ou de Godard.

Les séries télés semblent avoir plus de succès. Moi-même la passion du cinéma, français, américain, que sais-je encore, je ne m'a envahie qu'arrivée à la fac.

(ViDEO)

Et comment, eux, professionnel, perçoivent-ils la relation des Antillais avec le 7e art ?


(VIDEO)