Après 17 ans de silence, les cloches ont sonné pour Pâques à Petit-Bourg

Par Olivia Losbar 05/04/2021 - 18:57
01/01/2020 - 00:00
Guadeloupe

Les fêtes de Pâques ont eu une saveur particulière cette année pour les fidèles de l'église de Petit-Bourg. Après près d'une vingtaine d'année passées dans le silence, les cloches ont de nouveau retenti à Notre Dame de Bon Port ce dimanche.

    Après 17 ans de silence, les cloches ont sonné pour Pâques à Petit-Bourg

Alors que la liste des nouveaux sites sélectionnés par la Mission Patrimoine a été dévoilée ce lundi matin, le premier à avoir pu bénéficier de l'aide de la Mission Patrimoine a pu ce week-end célébrer la fin des travaux. Les cloches ont en effet sonné à Petit-Bourg pour les fêtes de Pâques.

A la fin du mois de Mars, l'évêque Mgr Jean-Yves Riocreux avait déjà procédé à la bénédiction du clocher restauré et désormais, les paroissiens et plus largement la population de la commune, peuvent à nouveau entendre les cloches retentir.

Pendant des siècles, le clocher a servi de système d'alerte pour la commune lors des incendies, des catastrophes naturelles ou tout simplement pour marquer le rythme du temps qui passe. Pourtant, touché par le séisme de 2004, il était depuis muet, mis à l'arrêt.

Le clocher, indépendant de l'église, a été construit en 1843 mais touché par le tremblement de terre de la même année, il avait du être repris en 1855. Alors que le cyclone de 1928 mettait la Guadeloupe à genoux en causant plus de 1300 morts et détruisant la majeure partie des bâtiments, y compris Notre Dame de Bon Port, le clocher, lui, a résisté. Entre 1929 et 1932, l'église a été reconstruite dans un style de mosquée, unique en Guadeloupe par l'architecte Ali Tur. Le clocher, solide à ses cotés a continué à braver le temps jusqu'en 2004.

clocher PB
Photo de Mathis Godefroy

Après près de deux décennies de silence, grâce à la Fondation du Patrimoine, il a donc pu bénéficier de la consolidation de sa structure, de la réfection de son toit de l'assainissement, du renouvellement des peintures et de la remise en état des cloches.

Jeannine Morentin, déléguée Guadeloupe de la Fondation du Patrimoine se réjouit de l'aboutissement de ce projet porté par la municipalité et la population de Petit-Bourg. Elle explique que la rénovation exige du temps mais les autres projets portés par la Fondation, à l'instar des travaux de rénovation de l'habitation Bisdary à Gourbeyre, de l'église Saint-André de Morne-à-l'Eau et de l'Habitation Zevallos au Moule , vont eux-aussi arriver à leur terme prochainement. 

Tags