En Outre-Mer la densité carcérale frôle les 130%

Par 01/08/2023 - 11:20

Plus de 74 000 personnes sont incarcérées en France pour un peu plus de 60 000 places opérationnelles. Les nouveaux chiffres mensuels publiés ce lundi 31 juillet par la direction de l'administration pénitentiaire montrent encore une fois un triste record : celui du nombre de détenus dans le pays. Et ce constat vaut aussi pour les Outre-Mer où la densité carcérale atteint presque les 130 %.

    En Outre-Mer la densité carcérale frôle les 130%
Image d'illustration

Au 1er juillet dernier, selon le ministère de la Justice, 5 960 personnes étaient détenues en Outre-Mer, dont 191 femmes et 71 mineurs. C'est 1 400, de plus que le nombre de places effectivement disponibles, soit une surpopulation carcérale de 129,7 %.

En France hexagonale, elle est d'environ 122 %. Dans le détail, dans les Outre-Mer, cette densité carcérale est de 158,5 % dans les maisons d'arrêt ou les quartiers maison d'arrêt, et de 109,9 % dans les établissements pour peine, les centres de détention, par exemple.

Quelle répartition par établissement et région ?

Les statistiques publiées donnent aussi la répartition des personnes détenues par établissement dans les différentes régions. En ce qui concerne les quartiers centre de détention où les peines purgées sont supérieures à deux ans, le centre pénitentiaire de Ducos a une surpopulation carcérale de 104,6%. Baie-Mahault n'est pas concerné avec, au 1ᵉʳ juillet, 232 écroués et détenus pour 239 places.

En ce qui concerne les quartiers maison d'arrêt pour les condamnés à des peines de moins de deux ans ou des détentions provisoires, la surpopulation carcérale est de 186,1% à Baie-Mahault, elle est de 166% à Ducos et de 134,1% à la maison d'arrêt de Basse-Terre. À noter que la surpopulation carcérale est très marquée dans deux territoires, à savoir Mayotte et la Guyane.

Tags

À lire également