L’usine de masques de la Guadeloupe au centre d’une enquête pour détournements de fonds publics

Par Cécile Rémusat 28/04/2021 - 10:12
01/01/2020 - 00:00
Guadeloupe

« La variante dominicaine d’une usine de masques guadeloupéenne ». C’est ainsi que titre le Canard Enchainé, dans un article paru ce mercredi, selon lequel « la Justice soupçonne des détournements de fonds publics en Guadeloupe ». Sont ainsi cités dans ce dossier plusieurs guadeloupéens dont un ancien collaborateur d’Ary Chalus, qui s’est exprimé sur RCI. Selon nos informations, une enquête est belle et bien ouverte.

    L’usine de masques de la Guadeloupe au centre d’une enquête pour détournements de fonds publics

Cet article intitulé « la variante dominicaine d’une usine de masques guadeloupéenne » évoque une enquête préliminaire confiée à la Police Judiciaire qui suspecterait « des détournements de fonds publics et un financement occulte de campagne électorale » en Guadeloupe.

Deux entreprises de fabrication de masques seraient dans la ligne de mire des enquêteurs selon le Canard : l’une en Guadeloupe, et une autre domiciliée à Saint-Domingue et porterait le même nom : Respire +. Cette dernière, domiciliée à Saint-Domingue, aurait pour actionnaire, toujours selon le quotidien, « un burkinabé et deux guadeloupéens », dont un ancien collaborateur d’Ary Chalus. Or, cet ancien collaborateur, Rodrigue Solitude, ancien chef de cabinet du président de Région, dément catégoriquement et évoque une « usurpation d’identité » selon le Canard. Interrogé par RCI, Rodrigue Solitude précise qu’il se réserve le droit de « porter plainte envers quiconque qui portera atteinte tant à mon intégrité tant à mon image sur ce sujet là. Je me réserve aussi le droit de porter plainte contre le Canard Enchaîné » et « quiconque qui aurait imité, qui aurait utilisé mon nom et ma signature ».

Toujours selon le Canard Enchaîné, les enquêteurs de la PJ soupçonnent « la mise sur pied d’une usine bis chargée de fabriquer les masques à prix écrasé tandis que l’usine guadeloupéenne empochait les subventions ». Des subventions versées par la Région à l’entreprise Respire + basée à Baie-Mahault, à hauteur de plus de 400 000 euros. C’était en 2020, quand la France et le monde devaient faire face à la crise Covid sans masque. Cette usine était présentée comme une fierté locale et promettait de fournir des masques chirurgicaux pour adultes et enfants en Guadeloupe et aux îles voisines.

Selon le Canard Enchaîné cette même entreprise « vient subitement de baisser le rideau ». Interrogé par RCI, Ary Chalus, président de Région, se souvient d’ un dossier « déposé en bonne et due forme » à l’époque, et d’une subvention versée « convenablement » à l’entreprise de Guadeloupe.

« Je n’ai pas entendu parler de fermeture de l’usine de masques » a-t-il indiqué sur RCI et « je ne suis pas au courant de cette entreprise de Saint-Domingue », précise-t-il encore, ajoutant « moi je me demande si ce ne sont pas des personnes autour de nous qui ont envoyé des lettres anonymes pour essayer de salir mon image » alors que « nous sommes en période électorale ».

Nous avons tenté de joindre la société Respire + sans succès jusqu’à présent.

Tags