Crise sanitaire : Ary Chalus et Serge Letchimy demandent au premier ministre d'adapter les dispositifs d'aide

Par 25/08/2021 - 15:55 • Mis à jour le 25/08/2021 - 15:34

Face à la crise sanitaire et économique que vivent les deux territoires, Ary Chalus, président de la région Guadeloupe, et Serge Letchimy, celui du conseil exécutif de la collectivité territoriale de Martinique, demandent au premier ministre Jean Castex l'adaptation des dispositifs d'aides existants, et l'extension de leurs conditions d'accessibilité aux entreprises.

    Crise sanitaire : Ary Chalus et Serge Letchimy demandent au premier ministre d'adapter les dispositifs d'aide
Ary Chalus, président de la région Guadeloupe, et Serge Letchimy, celui du conseil exécutif de la collectivité territoriale de Martinique

Un risque d'effondrement des économies insulaires

Après le prolongement du confinement de trois semaines décidé en Martinique et en Guadeloupe, il faudra maintenant se pencher sur la situation des entreprises privées d’activités.  

Ary Chalus, président de la région Guadeloupe, et Serge Letchimy, celui du conseil exécutif de la collectivité territoriale de Martinique, ont ainsi écrit un courrier au premier ministre Jean Castex afin de demander "des adaptations de dispositifs existants" pour éviter "l'effondrement des économies insulaires". 

Insistant sur le contexte de cette quatrième vague imposant un nouveau confinement aux deux territoires, les deux exécutifs ont rappelé au gouvernement qu’après deux ans de crise, les acteurs économiques de nos deux îles partagent les mêmes constats, à savoir "l'inadéquation de certains dispositifs aux besoins des entreprises de Martinique et de Guadeloupe". 

Adaptations des dispositifs d'aides de l'Etat

Les deux présidents demandent donc au premier ministre d'adapter les dispositifs d'aides mis en oeuvre par l'Etat en cette période crise.

Ils souhaitent en particulier que les modalités d’application du dernier décret d’application du fonds de solidarité soient revues, et proposent notamment d’augmenter le différé et la durée des remboursement du PGE (Prêt garanti par L’Etat). Des aménagements sont également demandées au sujet de l'activité partielle, ou encore les charges patronales. retrouvez l'ensemble de ces propositions dans le courrier à la fin de cet article.

En parallèle, les deux présidents insistent également sur le maintien de leurs efforts. La collectivité territoriale de la Martinique affirme avoir injecté 88 millions d'euros dans l’économie martiniquaise entre 2020 et 2021 et entend poursuivre ce soutien pour cette quatrième vague. La Région Guadeloupe, quant à elle, a soutenu les différents secteurs de l’économie guadeloupéenne, notamment les petites entreprises, à hauteur de 63 millions d'euros en 2020 et 70 millions d'euros inscrit à son budget 2021, soit un total de 133 millions d'euros.

Les chambres de commerces également mobilisées

Les chambres consulaires des deux îles s’inscrivent dans la même démarche. Réunis le 17 août avec des membres du cabinet du ministère des outremer, Philippe Jock, le président de la CCI de Martinique et ses homologues de Guadeloupe avaient aussi sensibilisé le gouvernement sur la nécessité d’adapter les mesures d’aides à la réalité locale :

Nous demandons le maintien et l'adaptation des mesures conjoncturelles, notamment le fonds de solidarité dont la version d'aujourd'hui est contraignante. Il faut que cet accès au fonds de solidarité soit plus large, plus facile, ne soit pas conditionné aux bénéfices des mois de mai et de juin, car certains acteurs n'en avaient pas besoin ces mois-là, mais en ont effectivement besoin aujourd'hui. Il faut qu'on examine les dossiers qui n'ont pas été traités depuis le 1er janvier 2021 de telle sorte que tout le monde puisse bénéficier de ces fonds de solidarité

A lire Le courrier envoyé par Ary Chalus et Serge Letchimy au premier ministre Jean Castex pour l'adaptation des aides de l'Etat

Tags