A Cuba, la vaccination a débuté avant la fin des essais cliniques

Par 18/05/2021 - 10:18 • Mis à jour le 18/05/2021 - 10:15

Pour contrer l'augmentation du nombre de cas de COVID-19 sur son territoire, Cuba a débuté la vaccination cette semaine. Le candidat-vaccin cubain Abdala est administré à la population alors que les essais cliniques ne sont pas terminés.

    A Cuba, la vaccination a débuté avant la fin des essais cliniques

Face à la recrudescence du nombre de cas, la vaccination a débuté cette semaine à Cuba avant même la fin des essais cliniques des deux candidats-vaccins les plus aboutis du pays. La semaine dernière, le gouvernement annonçait 1207 nouveaux cas sur le territoire, un record depuis le début de l’épidémie.

 

Dans plusieurs quartiers de la capitale, La Havane, mais aussi dans les provinces de Santiago de Cuba et Matanzas, les premières doses de vaccin ont donc été administrées aux habitants. Il s’agit du vaccin Abdala, l’un des deux candidats-vaccins cubains qui sont actuellement les plus avancés.

Abdala a terminé sa troisième et dernière phase d’essais cliniques, dont les résultats sont en train d’être analysés, et Soberana 2, l’autre candidat-vaccin, devrait conclure sa dernière phase d’essais à la mi-mai.

Cuba deviendra alors le premier pays d'Amérique Latine a possédé son propre vaccin. 

Plus de 400000 personnes déjà vaccinées 

"Nous pensons réussir à avoir vacciné 22% de la population en juin, 33% en juillet et 70% en août", a déclaré le ministre de la Santé José Angel Portal.

Depuis le lancement de cette opération de santé publique destinée à contrer l’augmentation du nombre de cas dans le pays, 445 000 Cubains ont déjà été vaccinés. Depuis le 22 mars, le personnel médical de la Havane reçoit  des injections du vaccin Soberana 2.

Le président de la république, Miguel Diaz-Canel s’est réjouit de la réussite de cette campagne de vaccination qu’il considère comme une réussite pour la souveraineté de Cuba.

Tags

À lire également