Mondiaux jeune de boxe : l'argent pour Sthélyne Grosy

Par 23/04/2021 - 18:10 • Mis à jour le 23/04/2021 - 21:38

La jeune femme de 18 ans, originaire de Martinique, s'est inclinée en finale des moins de 57 kilos, à l'occasion des Championnats du monde jeunes de boxe. Elle décroche ainsi l'argent, et fait la fierté de sa famille.

    Mondiaux jeune de boxe : l'argent pour Sthélyne Grosy
© Twitter FF_Boxe

C'est une nouvelle médaille que la jeune boxeuse de 18 ans ajoute à son palmarès : l'argent, décroché à l'occasion des Championnats du monde de Boxe jeunes, qui se déroulaient à Kielce, en Pologne. Déjà cinq fois championne de France, Sthélyne Grosy s'est hissée haut dans la compétition, jusqu'en finale des poids plume (moins de 57 kilos), où elle a été battue aux points par l'Indienne Poonam, 27-30 , en trois rounds de trois minutes. La jeune femme d'origine martiniquaise décroche ainsi le titre de vice-championne du monde, et s'encre un peu plus dans le haut niveau :


Avant le combat contre l'Indienne, j'étais stressée, parce que je savais que c'était un pays avec un très haut niveau, elles ont toutes ramené des médailles, donc je savais que ça n'allait pas être facile. Mais je suis restée motivée, en me disant que je n'avais pas fait ce parcours-là pour rien, que j'avais fait beaucoup d'entraînement, beaucoup de semaines sans repos, et je savais que pour ce dernier combat-là, il fallait que je donne tout et que je monte sur le podium, fière de mon parcours et fière de moi.

 

Et il n'y a pas que Sthélyne qui est fière de son parcours. Derrière elle, c'est toute une famille qui vit au rythme de la jeune femme, comme l'explique sa mère, Marie-Nelly Grosy :

 


Nous avons essayé d'être attentifs et surtout disponibles pour ses préparations, ses compétitions, son bien-être et son alimentation et surtout pour qu'elle arrive à concilier sa vie de « boxeuse » et sa vie étudiante.


Avant d'entamer une carrière de boxeuse, c'est son frère Kûnta, qui voulait s'initier à ce sport de combat :

La boxe, c'est parti d'un entraînement auquel moi, j'ai assisté parce que j'étais inscrit, c'était le premier entraînement. Et Sthélyne était assise sur un banc, elle était restée pour me regarder. Et l'entraîneur lui a proposé de participer au cours pour qu'elle ne s'ennuie pas, et depuis 2009, elle s'entraîne à la boxe anglaise.


Aujourd'hui, la jeune femme évolue au Ring Olympique de Fosses, dans le Val-d'Oise où elle est née et où vit toute sa famille. Dans un entretien accordé à nos confrères de l'Équipe, le nouveau président de la Fédération française de boxe, Dominique Nato estime que Sthélyne Grosy « fait partie de la génération Paris 2024 ». Et ça, la jeune boxeuse l'a bien compris, comme l'explique son père, Jean-Luc Grosy :


Elle nous l'a confirmé, elle est déterminée, et nous la suivons, nous la soutenons. On est fiers d'elle.

Tags

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.