Un chantier de rénovation colossal pour l'église Saint Jean-Baptiste de Basse-Pointe

Par 08/02/2021 - 20:40 • Mis à jour le 08/02/2021 - 19:57

Le chantier de rénovation de l'église Saint Jean-Baptiste de Basse-Pointe a été lancé aujourd'hui lundi 8 février. Un chantier colossal pour rendre aux habitants leur lieu de culte fermé depuis 2007, suite au passage du cyclone Dean.

    Un chantier de rénovation colossal pour l'église Saint Jean-Baptiste de Basse-Pointe
Début des travaux de rénovation de l'église de Basse-Pointe ©CTM

Le président du conseil exécutif de la CTM (Collectivité territoriale de Martinique), Alfred Marie-Jeanne, a posé symboliquement la première pierre, accompagné de la maire pointoise, Marie-Thérèse Casimirus.

Chantier Eglise Saint Jean-Baptiste ©CTM
Le président du conseil exécutif de la CTM, Alfred Marie-Jeanne, et la maire de Basse-Pointe, Marie-Thérèse Casimirus, au chantier de rénovation de l'église Saint Jean-Baptiste ©CTM

Rouvrir l'unique lieu de culte de la ville et constituer un abris en cas de risque naturel

Ce chantier, qui doit se terminer en décembre 2022, vise à permettre aux habitants du secteur de retrouver leur lieu de culte et d'ériger un lieu d'accueil pour la prévention des risques naturels. L'église est en effet fermée suite aux ravages subis lors du passage de l'ouragan Dean en 2007.

Cette rénovation est essentielle pour les pointois et les pointoises qui ont même lancé une cagnotte en ligne pour participer à sa reconstruction, comme l'indique Marie-Thérèse Casimirus, maire de Basse-Pointe,

La ville de Basse-Pointe est la seule commune du nord de la Martinique à ne pas avoir de lieu de culte décent. Par conséquent, il était important de tout mettre en oeuvre pour que les pointois et les pointoises en aient un

 

Réhabiliter l'église Saint-Jean-Baptiste, c'est aussi permettre aux pointois et pointoises de posséder un abri en cas de risques d'une capacité d'environ 549 personnes, comme l'explique la maire de Basse-Pointe,  Marie-Thérèse Casimirus :

Nous ne sommes pas riches en infrastructures collectives, donc nous avons souhaité que ce bâtiment serve de site refuge, en cas d'intempéries ou autres

Eglise de Basse-Pointe ©CTM
Début des travaux à l'église de Basse-Pointe  © CTM

Un chantier colossal

Et les ouvrages à mener sur cette bâtisse qui date de la fin du XVIIème siècle sont colossaux : toitures, plomberie, sols, peinture, réfection des murs. Patrice Glondu, directeur de l'aménagement et des politiques territoriales au sein de la CTM, précise ainsi la nature des travaux pour rénover ce bâtiment qui a subi de nombreux assauts du temps : 

Le gros oeuvre portera essentiellement sur la structure, la charpente, et les menuiseries. Sont concernés non seulement l'église et son parvis, mais aussi le presbytère, et la salle paroissiale

Pour ces travaux, dont le coût total s'élève à plus de 3,8 millions d'euros, les sources de financement sont multiples. La part la plus importante provient des fonds européens, avec une subvention d'un montant de près de 2,7 millions d'euros, soit 70% du budget. L'Etat a également subventionné l'opération à hauteur de 550 000 euros, la CTM pour 202 200 euros, Cap Nord Martinique pour 234 650 euros et la commune de Basse-Pointe a versé 163 000 euros. 

Tags