Plomberie : 12 stagiaires récompensés ce mercredi après-midi

Par 16/12/2015 - 19:29 • Mis à jour le 16/12/2015 - 19:29

Une cérémonie de remise de diplôme récompensera ce mercredi après midi 12 stagiaires plombiers, dans le lot on retrouve une femme.

    Plomberie : 12 stagiaires récompensés ce mercredi après-midi
12 stagiaires plombiers (11 hommes, 1 femme) reçoivent ce mercredi, leur attestation de compétences. La Cérémonie est prévue à 17h, à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat, à Fort de France.

Les stagiaires ont bénéficié d'une formation en 2015 de 400 heures (théorique et pratique), dont deux périodes en France à l’Office International de l’Eau pour apprendre les techniques d’assainissement (raccordement fosses septiques et habitat en eau potable) et récupération d’eau de pluie, en vertu des normes qui s’imposent depuis 2012.

Un partenariat de qualité

Cette formation bénéficie d'un partenariat multiple : Chambre de Métiers, Office de l’Eau, Pôle Emploi, Organisme de formation BTP Constructys, mais également du soutien de la Région et de l’ADOM. Les titulaires deviennent des "super plombiers" avec des compétences plus pointues.

Catherine Masselet est titulaire d’un BEP et CAP en plomberie. Elle a choisi ce métier d’homme, qui peut parfois dérouter la clientèle. " Les hommes sont enchantés, les femmes pas trop ! Elles s'attendent à voir un homme musclé, en bleu de travail", s'amuse t-elle. Mère de famille, seule femme de cette formation elle affirme que cela s’est bien passé au milieu des 11 autres messieurs.

Valoriser la profession

Sylvie Coudré, chargée de l’assistance technique et de la formation des professionnels de l’eau à l’ODE Martinique, a insisté sur l'importance de la valorisation de ces nouvelles compétences, à travers une charte avec la nouvelle Collectivité Territoriale de Martinique. "Ce qu'on cherche à faire c'est une charte et pour ça on va attendre que la collectivité unique soit bien en place pour leur proposer un partenariat, qu'il y ait une charte qui englobe toute la profession pour que justement ces plombiers soient valorisés".

Audrey Ollon et Pascale Lavenaire