[Audio] Quel bilan tirer de ce carnaval 2021 totalement inédit ?

Par 18/02/2021 - 14:11
01/01/2020 - 00:00

En pleine pandémie, des milliers de Martiniquais ont lâché prise durant les jours gras. Entre vidés marrons et soirées, le carnaval a battu son plein sous un format inédit qui a ravi les participants.

    [Audio] Quel bilan tirer de ce carnaval 2021 totalement inédit ?

"C'est le meilleur carnaval de ma vie". La déclaration revient souvent sur les réseaux sociaux et dans les conversations entre amis.

Ceux qui ont bravé les interdits pour célébrer le carnaval 2021 ont composé une édition inédite. Entre les vidés sur l'autoroute dans une commune du Lamentin qui est devenue l'épicentre nocturne du carnaval ou le retour en force des bwabwa à l'effigie du préfet qui ont été brûlés à Fort-de-France le mercredi des cendres ou encore le bref passage d'un vidé marron dans le stade de Dillon où se déroulait le carnaval très encadré de la municipalité, cette édition 2021 restera dans la mémoire collective.

 

Le front désuni des élus, la volonté du préfet d'accompagner une forme alternative plutôt que d'interdire totalement cette édition 2021 et surtout l'esprit de transgression et de satire qui anime le carnaval martiniquais ont composé ce cocktail au parfum de défiance.

Pour le sociologue Moïse Udinot, célébrer le carnaval en Martinique, c'est "décompresser, se libérer de la pression sociale et institutionnelle".

Derrière, il y a cette forme de défiance mais c'est une forme d'affirmation d'un soi identitaire. Car le carnaval c'est un liant qui fait du lien social. Il est capital dans notre société. Ignorer ça, c'est mettre la société sous soupape

 Ecoutez le bilan de ce carnaval 2021 par Jessica Dantin :

Tags