La mobilisation se poursuit à l’hôpital Pierre Zobda-Quitman

Par • Mis à jour le 27/06/2019 - 14:58

Le plateau administratif de l'hôpital Pierre Zobda Quitman est bloqué depuis mardi. Des négociations ont eu lieu, ce jeudi matin avec le directeur général du CHUM.

    La mobilisation se poursuit à l’hôpital Pierre Zobda-Quitman

La mobilisation à l'hôpital Pierre Zobda-Quitman se poursuit. Depuis mardi, le plateau administratif est bloqué par le syndicat Force Ouvrière. Il dénonce la suppression de 230 lits et 100 postes de secrétaires médicales au sein du Centre hospitalier universitaire de Martinique.

Ce jeudi matin, des négociations ont eu lieu avec le directeur général du CHUM Benjamin Garel qui était justement en réunion mardi à Paris avec le comité interministériel de performance et de la modernisation de l'offre de soins (COPERMO).

Pour Benjamin Garel, des suppressions sont effectivement envisagées, mais seulement une centaine de lits ainsi qu'une dizaine de postes de secrétaires médicales. Pour l'heure, rien n'est acté. La décision devrait être prise d'ici la fin de l'année.

Les précisions de Benjamin Garel, le directeur général du CHUM :