Allocations logement : les premières diminutions annoncées

Par • Mis à jour le 09/08/2016 - 16:37

Depuis quelques jours, les bénéficiaires des différentes allocations logement ont reçu ou reçoivent un courrier leur expliquant l’application de la loi finances depuis le 1er juillet dernier. Certains d’entre eux ont vu diminuer ou disparaitre ce coup de pouce financier.

    Allocations logement : les premières diminutions annoncées
On ignore combien de foyers martiniquais sont concernés par cette nouvelle mesure. Le terme retenu est la dégressivité. Elle concerne l’Allocation Logement Social, l’Allocation Logement Familial et l’Aide Personnalisé au Logement .

Cette loi prévoit de nouveaux critères pour calculer les aides au logement. Désormais le loyer du logement ne doit pas dépasser un certain montant. Au dessus de ce montant, l’aide diminue ou est purement et simplement supprimée.

La situation géographique et la composition du foyer sont également passées en revue. Un Exemple trouvé sur le site de la CAF.fr : pour une personne isolée, le loyer plafond est de 239,21 euros. Avec cette mesure, l’aide diminuerait à partir d’un loyer de 598 euros et serait supprimée pour un loyer dépassant 741 euros.

Une démarche de l’Etat pour lutter contre les loyers trop élevés d’une part et aussi contre les logements surdimensionnés pour le nombre d’occupants. Certains locataires seraient accusés de vivre au dessus de leurs moyens grâce à ces allocations.

Une assertion qui provoque déjà dans l’hexagone la colère de certaines associations d’aide au logement, qui y voient déjà une précarisation de foyers modestes qui touchent aussi le RSA. En Martinique, les différents locataires sont actuellement avisés par voie de courrier.

Karl Lorand et Dominique Girault