Une troisième dose de vaccin disponible pour les plus de 65 ans à partir de mi-septembre en Martinique

Par 01/09/2021 - 18:37 • Mis à jour le 01/09/2021 - 18:34

Si les indicateurs montrent une légère amélioration de la situation sanitaire sur l'île, la tension hospitalière reste forte. Dans ce contexte, l'ARS de Martinique annonce qu'une troisième dose de vaccin sera disponible pour les personnes de plus de 65 ans à partir de mi-septembre.

    Une troisième dose de vaccin disponible pour les plus de 65 ans à partir de mi-septembre en Martinique

De nouveaux renforts et une tension hospitalière toujours vive 

La crise sanitaire reste particulièrement forte en Martinique. Pour y faire face, 217 renforts sont arrivés aujourd'hui sur l'île, ce qui représente 433 renforts actuellement sur le territoire. Depuis le 30 juin, ce sont ainsi 920 soignants et sapeurs pompiers qui sont arrivés en Martinique pour prêter main forte aux équipes dans le combat du virus. Une aide nécessaire, comme le souligne Olivier Coudin, directeur ajdoint de d'ARS de Martinique :

Plus que jamais, la solidarité nationale a été au rendez-vous. Elle doit se poursuivre car nous ne sortirons pas seuls de cette crise 

Depuis quelques jours, les indicateurs épidémiologiques s'améliorent. C'est le résultat du confinement qui a été mis en place il y a plusieurs semaines, mais la situation reste critique :

En respectant les mesures mises en place, nous sommes collectivement en train de freiner l'épidémie. Mais il faut être extrêmement prudent : le taux d'incidence reste très élevé

La tension qui pèse sur les hôpitaux est cependant toujours très importante, avec un taux d'occupation de 97% en réanimation. 468 personnes sont hospitalisées, dont 128 en soins critiques au CHUM de la Martinique et 55 patient dont 10 en soins critique à la Clinique Saint-Paul. Face à cette situation, l'ARS appelle de nouveau à la vaccination, notamment par crainte d'une prochaine vague :

Si les taux de vaccination d'augmentent pas, nous connaîtrons encore malheureusement d'autre vagues épidémiques. Face à la crise que nous traversons, cette nécessité est impérieuse

Une campagne de vaccination relancée pour les personnes âgées de plus de 65 ans et résidentes des Ephad

Depuis le début de l'année, seuls 76 cas de Covid-19 ont été recensés dans les Ephad, et 7 clusters. Aucun décès n'a été signalé, fort heureusement. Une situation largement due au professionalisme des équipes de santé, selon Fabien Laleu, directeur de l'offre de soins et de l'autonomie à l'ARS.

Mais au vu de la crise sanitaire aiguë en cours en Martinique, l'ARS relance une campagne de vaccination auprès des seniors et des soignants, encore trop peu vaccinés :

Si jamais le Covid rentre dans les Ehpad, on craint qu'avec une personne vaccinée sur deux, il y ait des décès que nous pourrions éviter

En effet, seul 45% des résident d'Ephad ont un schéma vaccinal complet, ainsi 24% des soignants. Des chiffres en évolution mais encore trop faibles, selon l'ARS.

En parallèle, une nouvelle campagne de vaccination est lancée à partir de mi-septembre pour toutes les personnes âgées de plus de 65 ans, et pour l'ensemble des résidents des Ehpad. 

D'autre part, l'obligation vaccinale pour les professionnels de santé est reportée à la fin de la quatrième vague.

Tags