Journée mondiale de l'autisme : le parcours du combattant des parents

Par 01/04/2021 - 14:26
01/01/2020 - 00:00

Les parents d'enfants atteints de troubles du spectre de l'autisme peinent à obtenir un diagnostic. Environ 3000 personnes sont atteintes d'autisme en Martinique.

    Journée mondiale de l'autisme : le parcours du combattant des parents

La journée mondiale de sensibilisation à l'autisme a lieu cette année vendredi saint, raison pour laquelle l’association Plaisir d’Enfant a choisi de se mobiliser pour cette cause ce jeudi 1er avril 2021, à l’école primaire de Moutte à partir de 8h30.

Les participants ont pu échanger avec des professionnels du Centre de Ressources Autisme, et Martinique Autisme, parrain de la manifestation qui a abordé de manière ludique différentes thématiques en lien avec l’autisme. (conférences, débats , stands jeux, activités sensorielles, témoignages...)

L’occasion d'évoquer les difficultés que rencontrent les parents d'enfants autistes. La principale réside dans les délais d'attente extrêmement longs pour obtenir des places dans les établissements scolaires ou dans les institutions spécialisées ou même pour se faire diagnostiquer.

Ketty Marie-Luce Nubul est la maman d'un petit garçon autiste de 10 ans. Un handicap que rien ne laissait présager. Une fois à l'école, son attitude a commencé à être préoccupante.

Il y avait un enseignant qui m'avait dit qu'il le trouvait différent en maternelle. Quand il a commencé le primaire, il a fait beaucoup de crise. Il jetait des tables, des chaises.

Ketty a commencé à frapper à toutes les portes. C'est le début d'un parcours qui dure plus de trois ans.

Du CMPP, j'ai été dirigé vers le CMP pour qu'on pose un diagnostic qui n'était pas si clair que ça. C'est le centre de ressource autisme qui a posé le diagnostic. On m'a renvoyé vers le CMP où j'ai rencontré un médecin qui m'a dit qu'elle ne prenait pas en charge les enfants atteints du trouble de l'autisme

Environ 3000 personnes sont atteintes de troubles du spectre de l’Autisme en Martinique. Un handicap finalement assez peu connu du grand public ce qui conduit à marginaliser les personnes qui en sont porteuses. 

L'association  Plaisir d’Enfant a décidé depuis 2018 de s'occuper et d'employer des personnes porteuses de handicap parmi lesquelles des autistes.

Il est crucial de mieux s'informer pour mieux les intégrer dans la société.

Ecoutez les témoignages poignants recueillis par Hanna Roseau :

 

Tags